Les études RIPH sont les recherches inter­ven­tion­nelles qui néces­sitent la parti­ci­pa­tion active des patients.

Ces recherches sont stric­te­ment enca­drées par la régle­men­ta­tion et doivent toutes obtenir un avis favo­rable d’un comité d’éthique (CPP) et, pour les études de caté­gorie 1, l’autorisation de l’ANSM (Agence du médi­ca­ment).

L’hôpital Foch a, en perma­nence, environ 250 études ouvertes aux inclu­sions => 270 pour l’année 2019 pour 1204 patients parti­ci­pants

Retour haut de page