Urgences

  • medecin photo
  • Docteur Marie Ballester
  • Chef de service

Informations pratiques

Les urgences de l’Hôpital Foch sont ouvertes 24h/24, 365 jours par an.

Pour se rendre aux urgences :

Entrée piétons
39, rue Merlin-de-Thionville, à Suresnes.

En voiture
Il est possible de garer votre véhicule dans le parking public situé sous l’hôpital. L’entrée/sortie s’effectue rue Merlin-de-Thionville, au niveau de l’entrée des urgences.

Par le train
- de la gare Saint-Lazare, ligne Saint-Cloud, descendre à  « Suresnes – Mont-Valérien » ;
- en RER A, changer à  « La Défense », prendre le train en direction de Saint-Cloud ;
- via la ligne T2 – Tram Val de Seine, station « Suresnes Longchamp ».

En bus
Les numéros 70, 144, 160, 175, 241, 244, 344, 360 ont un arrêt proche de l’hôpital.

Urgences

5 choses à savoir sur les urgences de l’Hôpital Foch

  • Même pour les urgences, il est néces­saire de se munir de sa pièce d’identité, de sa carte vitale et éventuelle­ment si pos­si­ble, de sa carte de mutuelle
  • Le ser­vice ne reçoit pas les enfants de moins de 15 ans. Cepen­dant, ils seront vus par un médecin rapi­de­ment et réori­en­tés dans un ser­vice d’urgences pédi­a­triques à l’hôpital Ambroise-Paré, à l’hôpital Neck­er ou à l’hôpital de Neuil­ly
  • L’Hôpital Foch ne dis­pose pas de ser­vice d’orthopédie
  • En con­sul­tant le site inter­net de l’Hôpital Foch, vous êtes infor­mé en temps réel du temps d’attente estimé pour voir une infir­mière puis un médecin
  • La psy­chi­a­trie ne reçoit pas de patients la nuit et le week-end

Avec plus de 160 passages par jour aux urgences, nos médecins, internes, externes, infirmiers et aides soignants se relaient sans relâche pour vous garantir une prise en charge optimale et bienveillante, 365 jours/an, 7j/7 et 24h/24.

Afin de poser un diagnostic précis et de délivrer des soins de haute qualité dans un délai raisonnable, notre équipe s’appuie sur l’expertise de nombreux spécialistes et sur un plateau technique complet, moderne et ultraperformant.

Interview

Doc­teur Marie Ballester, chef du ser­vice des urgences.

« À l’hôpital, il y a CEUX qui don­nent, et CE qui vole. Les aides soignants, les infir­miers, les médecins don­nent ; la mal­adie vole. »

Com­ment savoir s’il s’agit bien d’une urgence ?

Dr Marie Ballester : Dans le cas où la per­son­ne ne bouge pas, si elle est incon­sciente, con­vulse ou a un com­porte­ment anor­mal, si l’individu étouffe, présente des sueurs, des dif­fi­cultés à respir­er (res­pi­ra­tion sac­cadée, accélérée), il s’agit d’une urgence. En cas de trou­bles du lan­gage, ou d’incapacité à bouger un ou plusieurs mem­bres, il faut appel­er les urgences neu­rovas­cu­laires de l’Hôpital Foch. Si des douleurs dans la poitrine survi­en­nent ou lorsque des douleurs intens­es au niveau du ven­tre se présen­tent, ou en présence de plaies et saigne­ments très impor­tants, ou enfin si le sujet a subi un vio­lent trau­ma­tisme, du type acci­dent ou brûlure, il faut réa­gir rapi­de­ment et con­tac­ter les sec­ours. Dans toutes ces sit­u­a­tions, il est indis­pens­able d’appeler le 18, le 15 ou de se ren­dre aux urgences.

Com­ment se déroule la prise en charge des patients se présen­tant aux urgences ?

Dr Marie Ballester : Après s’être présen­tés au chargé d’accueil pour la créa­tion du dossier, les patients ambu­la­toires (c’est-à-dire venus d’eux-mêmes aux urgences) restent en salle d’attente jusqu’à ce que l’infirmière d’orientation vienne les chercher. Les patients amenés par les pom­piers ou les ambu­lances sont vus couchés par l’infirmière d’accueil, puis ils sont dirigés soit en box, soit en attente couchée jusqu’à leur prise en charge. L’infirmière est chargée de la ges­tion de l’ordre de pas­sage des patients afin que les urgences vitales soient traitées en pri­or­ité. Elle a ain­si pour mis­sions d’évaluer le degré d’urgence de chaque patient, d’administrer les pre­miers soins en vue d’un soulage­ment rapi­de de la douleur et d’orienter cha­cun selon sa néces­sité. Si la douleur du patient aug­mente ou si son état de san­té se dégrade pen­dant l’attente, il faut prévenir l’infirmière. Dans un sec­ond temps, le médecin du ser­vice exam­ine chaque patient. Le cas échéant, des exa­m­ens com­plé­men­taires peu­vent être réal­isés sur place (biolo­gie, radi­olo­gie). Si besoin, le médecin urgen­tiste fait appel à un médecin spé­cial­iste dans l’une des nom­breuses spé­cial­ités assur­ant un ser­vice d’astreinte per­ma­nent, nuits et week-ends com­pris. À l’issue de l’examen clin­ique et éventuelle­ment des exa­m­ens com­plé­men­taires, le médecin urgen­tiste décide soit d’un retour au domi­cile, muni d’une ordon­nance si néces­saire, soit d’une mise en obser­va­tion au sein du ser­vice UHCD (Unité d’hospitalisation de courte durée) ou dans un autre ser­vice de l’hôpital, ou encore d’une inter­ven­tion chirur­gi­cale après l’avis du spé­cial­iste con­cerné.

Les urgences béné­fi­cient d’une équipe de per­ma­nence jour et nuit, 365 jours par an. Com­ment s’organise votre ser­vice ?

Dr Marie Ballester : 18 médecins urgen­tistes, 10 internes, 10 externes, 40 infir­miers et 8 aides soignants se relaient 7j/7 pour apporter les meilleurs soins pos­si­ble. Notre équipe se forme en per­ma­nence sur les plans tech­nique (diplôme inter uni­ver­si­taire urgences, for­ma­tion médi­cale con­tin­ue autour des nou­velles recom­man­da­tions, plâtres, sutures, ponc­tions lom­baires, ponc­tions pleu­rales, ponc­tions d’ascite, ven­ti­la­tions non inva­sives, intu­ba­tions…) et humain (sim­u­la­tion sur man­nequins haute fidél­ité), dans le but d’améliorer sa cohé­sion et son exper­tise. La com­mu­ni­ca­tion est un axe fort de notre ser­vice. Ain­si, l’équipe se réu­nit sou­vent, pour trans­met­tre les dernières infor­ma­tions, réalis­er des bilans réguliers et trou­ver des voies de per­fec­tion­nement (staffs internes, staffs pluridis­ci­plinaires avec des inter­venants de l’hôpital et de l’extérieur, réu­nions de mor­bi-mor­tal­ité, CREX, groupes de tra­vail pour amélior­er la prise en charge des patients). Notre pri­or­ité est de main­tenir au plus haut niveau l’efficacité et la sécu­rité des soins délivrés. J’ai la chance d’avoir une for­mi­da­ble équipe, com­pé­tente, bien­veil­lante et disponible pour nos patients.

Dans quels cas peut-on appel­er les urgences de l’Hôpital Foch ?

Si vous souhaitez pren­dre des nou­velles d’un proche hos­pi­tal­isé aux urgences, vous pou­vez appel­er le 01 46 25 20 29 afin d’échanger avec l’équipe médi­cale. 

Le ser­vice des urgences abrite la mai­son médi­cale de garde, ouverte le dimanche de 9 heures à 20 heures. Dans quelles cir­con­stances peut-on s’y présen­ter ?

La mai­son médi­cale de garde pro­pose des con­sul­ta­tions de médecine générale. Si un cas com­pliqué se présente, le patient sera immé­di­ate­ment envoyé vers les urgences de l’établissement. Même si l’Hôpital Foch n’a pas de ser­vice pédi­a­trie, les enfants peu­vent être pris en charge par un médecin à la mai­son médi­cale de garde.

EN LIEN
Rechercher
Generic filters
Exact matches only
Accès rapide
Retour haut de page