Présentation du passe sanitaire obligatoire pour tout accès à l’hôpital (hors urgences)

L’électro-encéphalogramme (EEG) est un exa­m­en médi­cal infor­matif et d’aide au diag­nos­tic qui mesure l’activité des neu­rones cérébraux par l’intermédiaire d’électrodes posées sur le cuir chevelu.
Elle est pre­scrite dans la recherche d’affections neu­rologiques mul­ti­ples, et en par­ti­c­uli­er lors d’un bilan de malaise, d’une sus­pi­cion de crise d’épilepsie, de trou­bles de la mémoire ou encore dans le cas de cer­taines mal­adies infec­tieuses. C’est égale­ment l’une des méth­odes de suivi des bébés prématurés.

Les sig­naux élec­triques recueil­lis sont ampli­fiés et tran­scrits sur un écran d’ordinateur sous forme de tracé qui four­nit de nom­breuses infor­ma­tions sur la mat­u­ra­tion du cerveau, la présence d’anomalies dites « parox­ys­tiques » (présen­tant des pics d’intensité ponctuels), la struc­tura­tion du som­meil, la photosensibilité…

L’EEG est réal­isé, sous la respon­s­abil­ité d’un neu­ro­logue, à l’hôpital Foch et dure env­i­ron une heure. C’est un exa­m­en indo­lore et non invasif, qui peut être pra­tiqué à tout âge.

Bien s’y préparer

Pour assur­er la bonne qual­ité de l’examen, il vous sera demandé d’avoir lavé vos cheveux le jour même et de ne pas utilis­er de pro­duits capil­laires après, tels que laque, gel ou crème. Il con­vien­dra égale­ment de ne pas porter de tress­es, tis­sages ou perruque.

En revanche, l’EEG stan­dard ne néces­site pas de pré­pa­ra­tion du point de vue de l’alimentation. Il n’est ain­si pas néces­saire de vous présen­ter à jeun, ni d’interrompre ou de mod­i­fi­er vos traite­ments médicamenteux.

SI VOUS POSSÉDEZ DES RÉSULTATS D’EXAMENS ANTÉRIEURS (EEG, HOLTER EEG, IRM, SCANNER…), PENSEZ À LES APPORTER LE JOUR DE VOTRE RENDEZ-VOUS.

L’examen

Vous serez instal­lé dans un fau­teuil en posi­tion semi-allongée. L’opérateur fix­era entre 8 et 21 élec­trodes sur votre crâne puis appli­quera une pâte con­duc­trice et assur­era leur main­tien par un casque élastique.

L’enregistrement se déroule en plusieurs phas­es de mesures :

• au repos, les yeux fer­més puis une phase où l’on vous deman­dera d’ouvrir et fer­mer les yeux à plusieurs reprises

• phase d’hyperpnée, c’est-à-dire au cours de laque­lle il vous sera demandé de respir­er rapi­de­ment et pro­fondé­ment, pen­dant 3 à 5 minutes

• phase de stim­u­la­tion lumineuse, par flashs lumineux inter­mit­tents (yeux fer­més), per­me­t­tant le cas échéant de car­ac­téris­er votre pho­to­sen­si­bil­ité, en cause dans cer­taines formes d’épilepsie.

L’EEG STANDARD DURE ENVIRON 60 MINUTES. LES ÉLECTRODES ET LA PRISE DE MESURE N’OCCASIONNENT AUCUNE DOULEUR.

Après l’examen

À la fin de l’examen, l’opérateur retir­era le dis­posi­tif et vous pour­rez vous net­toy­er les cheveux sur place pour sup­primer la pâte conductrice.

Votre neu­ro­logue devra analyser pré­cisé­ment les résul­tats au regard de votre con­texte clin­ique. C’est pourquoi vous ne recevrez pas immé­di­ate­ment de compte-ren­du d’examen. Celui-ci vous sera envoyé ultérieure­ment, ain­si qu’à votre médecin traitant.

L’EEG STANDARD DURE ENVIRON 60 MINUTES. LES ÉLECTRODES ET LA PRISE DE MESURE N’OCCASIONNENT AUCUNE DOULEUR.

Pour toute infor­ma­tion com­plé­men­taire, n’hésitez pas à con­tac­ter le ser­vice au 01 46 25 23 93

Fiche d’information médicale rédigée pour l’hôpital Foch par La santé surtout avec la col­lab­o­ra­tion du Dr Camille Decrocq (neu­ro­logue).
Dernière modification le  mardi 10 septembre 2019
Retour haut de page