Chaque jour, l’équipe restau­ra­tion de l’Hôpital Foch œuvre pour pro­duire, pour ses patients, un cer­tain nom­bre de plats. Des menus adap­tés à leurs besoins nutri­tion­nels, à leur patholo­gie, si pos­si­ble à leurs préférences.

Lorsque le patient arrive, une aide-soignante réalise son pro­fil ali­men­taire pour déter­min­er avec lui ce qu’il peut manger ou non, ce qu’il aime ou n’aime pas.

Ain­si, ses menus jour­naliers seront adap­tés au mieux à ce profil.

Par­fois, les pre­scrip­tions médi­cales ou les inter­ven­tions chirur­gi­cales prévues vien­nent mod­i­fi­er le rythme et la com­po­si­tion du repas ou des ali­ments à con­som­mer dans la journée.

De manière générale, les menus doivent respecter un équili­bre ali­men­taire, suiv­ant un plan nation­al. Ils sont déclinés dans l’Hôpital selon plusieurs vari­antes, selon les tex­tures, les régimes, les aller­gies et par type de pop­u­la­tion accueil­lie. Les repas ne seront pas les mêmes selon que l’on est en ser­vice de pédi­a­trie ou de géri­a­trie. Les apports nutri­tion­nels par pop­u­la­tion (poids, var­iété des ali­ments, etc.) sont, eux, défi­nis par les direc­tives du min­istère de la San­té et du min­istère de l’Agriculture et de la Pêche.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le repas est un soin à part entière dans l’Hôpital Foch. C’est pour chang­er le regard du pub­lic sur l’alimentation qu’il faut redonner sa place au repas dans l’Hôpital.

Con­va­in­cu de l’importance de la qual­ité de la nutri­tion du patient, l’Hôpital Foch tra­vaille active­ment à l’élaboration de repas équili­brés. L’établissement tra­vaille notam­ment avec Elior et pro­pose chaque jour des repas var­iés, adap­tés aux goûts et aux régimes ali­men­taires des patients (régimes pau­vres en sel ou en gluten, allergies…).

EN SAVOIR PLUS

Retour haut de page