Chirurgie et transplantation pulmonaire

Informations pratiques

Le service de chirurgie thoracique de l’Hôpital Foch comprend :

- une unité d’hospitalisation située dans le bâtiment principal (secteur bleu), 2e étage, aile nord. On y recense 24 lits dont des lits d’unité de soins continus (USC).

- une unité de soins intensifs respiratoires dédiée de 8 lits (USIR), située dans le nouveau bâtiment (secteur orange), niveau -1.

Consultations

Les consul­ta­tions ont lieu du lundi au vendredi.

Prendre rendez-vous

La prise de rendez-vous s’effectue par téléphone auprès du secrétariat du service aux numéros suivants :

Chirurgie et transplantation pulmonaire

Interview

Pr Alain Chapelier, chef de service

Quelles sont les prin­ci­pales patho­lo­gies prises en charge dans votre service ?

Pr Alain Chapelier : La chirurgie thora­cique concerne avant tout la chirurgie des cancers bron­cho­pul­mo­naires, dont le service est un centre de réfé­rence. Elle comprend aussi la chirurgie de nombreuses autres tumeurs : tumeur du médiastin, tumeur de la plèvre, tumeur de la paroi thora­cique et du diaphragme, dont l’exérèse peut être faite au prix d’une large résec­tion costale ou du sternum, avec une recons­truc­tion menée dans les cas complexes en colla­bo­ra­tion avec un chirur­gien onco­plas­ti­cien. Les méta­stases pulmo­naires peuvent être, si la tumeur initiale est contrôlée, acces­sibles à des inter­ven­tions d’exérèse.
L’expertise de notre équipe chirur­gi­cale offre aux patients les diffé­rentes options possibles adap­tées à leur patho­logie : ainsi, à côté des voies d’abord chirur­gi­cales clas­siques sont main­te­nant large­ment propo­sées les tech­niques mini­ma­le­ment inva­sives par vidéo­chi­rurgie et chirurgie robot-assistée. La chirurgie de la trachée concerne les patients présen­tant des sténoses consé­cu­tives à une intu­ba­tion prolongée ou des tumeurs de la trachée et de la bifur­ca­tion trachéo­bron­chique. La surveillance post­opé­ra­toire des patients est d’une grande impor­tance et justifie que certains soient pris en charge dans un secteur d’hospitalisation spéci­fique de soins inten­sifs.

Quelle est la place de la trans­plan­ta­tion pulmo­naire ?

Pr Alain Chapelier : La trans­plan­ta­tion pulmo­naire permet de traiter les patients atteints d’insuffisance respi­ra­toire termi­nale avec, à l’Hôpital Foch, une forte impli­ca­tion dans la muco­vis­ci­dose. L’activité de trans­plan­ta­tion pulmo­naire est faite en étroite colla­bo­ra­tion avec les services de pneu­mo­logie, d’anesthésiologie et de réani­ma­tion.
Avec 82 trans­plan­ta­tions pulmo­naires effec­tuées en 2019, l’Hôpital Foch conforte sa place de 1er centre fran­çais dans ce domaine.

En quoi consiste votre programme de « récu­pé­ra­tion accé­lérée après chirurgie » (RAAC) ?

Pr Alain Chapelier : La qualité de la prise en charge avant et après l’intervention étant d’une grande impor­tance pour la récu­pé­ra­tion et le succès de l’intervention, nous avons mis en place ce programme de RAAC qui est une approche moderne de la prise en charge globale du patient, favo­ri­sant le réta­blis­se­ment précoce de ses capa­cités après la chirurgie. Tous les inter­ve­nants du parcours de soins hospi­ta­lier sont impli­qués dans cette démarche. La connais­sance des diffé­rentes étapes de sa prise en charge permet au patient de mieux se préparer pour l’intervention et de prévoir d’emblée son retour à domi­cile.

Pouvez-vous nous présenter le dispo­sitif SOS diag­nostic nodule pulmo­naire mis en place courant 2019 au sein de l’Hôpital Foch ?

Pr Alain Chapelier : Dans la lutte contre le cancer, le temps est précieux, raison pour laquelle nous avons conçu un parcours de prise en charge rapide des patients chez qui a été décou­vert un nodule pulmo­naire. Il permet la réali­sa­tion synchro­nisée d’un bilan diag­nos­tique et d’une évalua­tion fonc­tion­nelle complète, afin de proposer un projet théra­peu­tique person­na­lisé à nos patients en moins de deux semaines. Ce programme « SOS diag­nostic nodule pulmo­naire » dispose d’une ligne verte télé­pho­nique dédiée, mise à la dispo­si­tion de l’ensemble des méde­cins trai­tants et des spécia­listes d’Île-de-France, ainsi que de nos colla­bo­ra­teurs du reste du terri­toire national.

Parlez-nous de l’endoscopie bron­chique inter­ven­tion­nelle.

Pr Alain Chapelier : Il s’agit des diffé­rentes tech­niques de désobs­truc­tion des voies aériennes par laser avec, souvent, la mise en place d’une prothèse en sili­cone pour conserver le reca­li­brage obtenu. Dans le cas des sténoses et des tumeurs de la trachée, il s’agit souvent d’un geste préa­lable à une inter­ven­tion chirur­gi­cale de résec­tion trachéale. L’Hôpital Foch a la plus impor­tante acti­vité d’endoscopie bron­chique inter­ven­tion­nelle en France et assure la perma­nence des soins 24 h sur 24.

Quelle est la mission de la chaire de trans­plan­ta­tion ?

Pr Alain Chapelier : La trans­plan­ta­tion d’organe est aujourd’hui large­ment proposée dans les cas de défaillance termi­nale d’un organe solide. Les nombreuses avan­cées tech­niques concer­nant la conser­va­tion des organes, la chirurgie et les suites opéra­toires ainsi que la préven­tion, le diag­nostic et le trai­te­ment des rejets et des infec­tions ont contribué à une augmen­ta­tion signi­fi­ca­tive de la survie des patients.
Cette chaire, dirigée par le Pr Edouard Sage, a pour mission de déve­lopper la recherche expé­ri­men­tale, la recherche clinique et l’enseignement autour des 3 organes trans­plantés au sein de l’Hôpital Foch (poumon, rein, utérus).
L’ambition de l’Hôpital Foch est d’optimiser les condi­tions propices à la recherche, à l’enseignement et à l’innovation, et ainsi de faire progresser cette disci­pline.

Équipe médicale

Rechercher
Generic filters
Exact matches only
Accès rapide
Retour haut de page