La chirurgie ambu­la­toire con­cerne toute chirurgie réal­is­able en hos­pi­tal­i­sa­tion d’un jour ou moins, sans nuit passée à l’hôpital. Il est ain­si pos­si­ble d’être hos­pi­tal­isé dans la journée ou la demi-journée pour un acte d’exploration ou une inter­ven­tion, sous anesthésie générale ou locale, en regag­nant son domi­cile le jour même.

COMMENT PRÉPARER MON SÉJOUR EN AMBULATOIRE ?

La consultation avec l’anesthésiste

Avant l’intervention, si cela a été pré­cisé par l’opérateur ou le chirurgien, il fau­dra égale­ment ren­con­tr­er un anesthé­siste qui répon­dra aux ques­tions, étudiera les éventuelles aller­gies, con­firmera la fais­abil­ité d’une inter­ven­tion ou d’un exa­m­en en chirurgie ambu­la­toire et expli­quera la procé­dure anesthésique.

Lors de ce ren­dez-vous, il faut apporter tout doc­u­ment utile con­cer­nant l’état de san­té du patient (compte-ren­du de con­sul­ta­tion de spé­cial­iste, ordon­nance, résul­tats d’examens) et le dossier rem­pli (feuille jaune).

PRENDRE RENDEZ-VOUS

Sur place, der­rière le hall prin­ci­pal, au ser­vice des ren­dez-vous cen­tral­isés ou par télé­phone au :
01 46 25 25 25

Com­pléter son dossier chez soi

  • la feuille jaune « ques­tion­naire en vue d’une anesthésie »
  • la feuille mauve « coor­don­nées de l’entourage et des référents médi­caux »
    (à com­pléter rec­to-ver­so)
  • le con­sen­te­ment éclairé.

Il faut apporter l’ensemble des feuilles, ain­si que le livret, à chaque ren­dez-vous.

La pré-admission

La pré-admis­sion s’effectue au rez-de-chaussée où les agents d’accueil reçoivent le pub­lic du lun­di au ven­dre­di de 7h30 à 17h30 et le same­di de 8h30 à 16h30.

Lors de cette démarche, il faut se munir des doc­u­ments suiv­ants :

  • pièce d’identité (carte d’identité, passe­port ou titre de séjour)
  • carte d’assuré social (carte vitale ou attes­ta­tion)
  • carte de mutuelle ou prise en charge diverse.

Durant la semaine précédant l’intervention ou l’examen

Ne pas pren­dre d’aspirine ou de médica­ment con­tenant de l’acide acétyl­sal­i­cylique (Aspég­ic®, Kardegic®,…).
Si le traite­ment en com­porte, ne pas l’interrompre sans avis médi­cal.

Ne pren­dre aucun nou­veau médica­ment sans avis médi­cal.

Respecter les règles de pré­pa­ra­tion de l’intervention ou de l’examen qui auront été spé­ci­fiées.

Si un événe­ment pou­vant remet­tre en cause la prise en charge en ambu­la­toire survient dans la semaine qui précède l’intervention (fièvre, toux, grossesse, etc.), il faut le sig­naler le plus rapi­de­ment pos­si­ble, en appelant le 01 46 25 22 36, de 08h30 à 20h.

J‑3 JOURS

Faire le test de la crème dépi­la­toire (si le chirurgien l’a pré­cisé lors de la con­sul­ta­tion et/ou si cela est pré­cisé dans le livret de l’opéré en ambu­la­toire).
Véri­fi­er que l’on a acheté le savon anti­sep­tique pre­scrit sur l’ordonnance ain­si que toutes les autres pre­scrip­tions (antalgiques, bas ou ban­des de con­tention).

J‑1 JOUR

Le patient sera appelé entre 10h et 16h par le ser­vice de chirurgie ambu­la­toire de l’Hôpital Foch en vue de lui pré­cis­er l’heure d’arrivée et de lui rap­pel­er les con­signes impor­tantes à suiv­re.
Il faut se pré­par­er à l’intervention : douche (oblig­a­toire) et dépi­la­tion si l’opérateur l’a demandé.
Dîn­er nor­male­ment.
Éviter l’alcool et le tabac.
Pren­dre une douche anti­sep­tique, en suiv­ant les instruc­tions du livret de l’opéré ambu­la­toire.

JOUR J

Impératif : être STRICTEMENT à jeun, c’est-à-dire n’avoir absorbé ni ali­ment, ni bois­son, ni bon­bon, ni chew­ing-gum et ne pas fumer depuis au moins 6 heures avant l’heure de con­vo­ca­tion.

Seule l’absorption de liq­uide clair (thé ou café sans lait, et non gazeux) est autorisée jusqu’à 3 heures avant l’heure de con­vo­ca­tion.

Seul le traite­ment éventuelle­ment pre­scrit par l’anesthésiste ou l’opérateur doit être pris avec un demi-verre d’eau. Le matin, ne met­tre ni rouge à lèvres, ni ver­nis à ongles, ni lentilles cornéennes, ni pierc­ing, ni bijoux.
Garder ses pro­thès­es. Elles seront retirées par l’infirmière avant la descente au bloc opéra­toire.
Ne pas apporter d’objets de valeur (bijoux, argent…).

Sig­naler à l’infirmière tout prob­lème de peau (égratignures, bou­tons, pso­ri­a­sis…) ou d’allergie.

COMMENT SE RENDRE À L’UNITÉ D’AMBULATOIRE ?

Vous entr­erez à l’hôpital le matin de votre inter­ven­tion ou de votre exa­m­en et vous regag­nerez votre domi­cile le jour même, sans pass­er la nuit à l’hôpital.

Le matin, il faut se présen­ter à l’heure prévue, directe­ment dans l’unité de chirurgie ambu­la­toire, sans pass­er par l’accueil ou les admis­sions.

Il est pos­si­ble de se faire dépos­er devant l’entrée de l’Hôpital Foch, rue Worth (en face de la gare SNCF) ou de gar­er son véhicule au park­ing Roo­sevelt (avenue Franklin Roo­sevelt).

L’après-midi, si l’accompagnant est présent plusieurs heures avant la sor­tie, il devra se gar­er au park­ing Roo­sevelt.

POURQUOI RESTER JOIGNABLE ?

La veille de l’intervention ou de l’examen, le patient sera appelé entre 10h et 16h par le ser­vice de chirurgie ambu­la­toire de l’Hôpital Foch.

L’objectif sera de pré­cis­er l’heure d’arrivée exacte (elle a pu être mod­i­fiée depuis la date de con­sul­ta­tion) et de rap­pel­er les con­signes impor­tantes à suiv­re.

Le lende­main de l’intervention, entre 10h et 12h, un appel télé­phonique du ser­vice de l’unité Ambu­la­toire per­me­t­tra de véri­fi­er l’absence de com­pli­ca­tions. La per­son­ne inter­rogera l’opéré sur son état de san­té et, en cas de prob­lème, fera appel à un médecin pour lui don­ner les expli­ca­tions et con­seils appro­priés.

COMMENT SERAI- JE SUIVI ?

Après l’opération, le patient restera sous sur­veil­lance pen­dant 2 à 8 heures (selon l’acte). La sor­tie ne sera autorisée par l’équipe médi­cale qu’à con­di­tion que son état de san­té le per­me­tte.

Dans le cas d’une anesthésie générale ou loco régionale, il fau­dra impéra­tive­ment être accom­pa­g­né d’un adulte. Il est inter­dit de con­duire soi-même un véhicule.

Par ailleurs, une per­son­ne majeure devra être présente chez le patient la nuit qui suit l’intervention ou l’examen : l’opéré ne devra pas être seul(e). L’absence d’accompagnant ou le non-respect de ces con­signes remet­tra en cause la sor­tie. Lors du retour à la mai­son, il fau­dra respecter les con­signes suiv­antes :

  • Éviter les repas copieux, l’alcool, le tabac
  • Ne pren­dre que les médica­ments pre­scrits
  • Éviter de pren­dre des déci­sions impor­tantes ou une sur­charge de tra­vail
  • Ne con­duire ni voiture ni appareil poten­tielle­ment dan­gereux.

En cas de besoin, le médecin trai­tant ou le médecin anesthé­siste de garde à l’Hôpital Foch sont habil­ités à répon­dre à toutes sortes de ques­tions et de préoc­cu­pa­tions liées aux suites de l’opération.

QUI PUIS-JE CONTACTER ?

En cas de besoin, le médecin trai­tant ou le médecin anesthé­siste de garde à l’Hôpital Foch sont les deux per­son­nes habil­itées à répon­dre à toutes ques­tions et préoc­cu­pa­tions liées aux suites de l’opération.

Médecin Anesthé­siste de garde de l’Hôpi­tal Foch : 01 46 25 22 36

VOTRE SORTIE

La sor­tie est pronon­cée sur avis médi­cal.

Toute sor­tie est organ­isée par le ser­vice en fonc­tion de l’état de san­té du patient. Dans tous les cas, notre per­son­nel médi­cal peut apporter son aide dans l’accomplissement de ces démarch­es afin d’organiser un départ dans les meilleures con­di­tions.

Cepen­dant, toute sor­tie effec­tuée con­tre avis médi­cal néces­site la sig­na­ture d’une attes­ta­tion déchargeant l’hôpital de toutes respon­s­abil­ités quant aux con­séquences éventuelles sur l’état de san­té.

Retour haut de page