Décou­vrez l’in­té­gral­ité des études à l’Hôpi­tal Foch ICI.

L’Hôpital Foch, 40 rue Worth 92151 Suresnes, est un hôpi­tal uni­ver­si­taire avec une voca­tion de recherche et d’enseignement. Il est doté, à ce titre d’une mis­sion de ser­vice pub­lic. En tant que respon­s­able de traite­ment de vos don­nées per­son­nelles inclu­ant vos échan­til­lons biologiques, c’est sur cette mis­sion qu’il se fonde juridique­ment pour réu­tilis­er vos don­nées et vos échan­til­lons à des fins de recherche.

A l’occasion de votre prise en charge médi­cale au sein de l’hôpital Foch, des échan­til­lons biologiques (sang, urines, sell­es, biop­sies, etc…) et des don­nées per­son­nelles, inclu­ant des don­nées des pro­grammes de télémédecine et de télé­sur­veil­lance, vous con­cer­nant sont recueil­lies comme votre taille, votre poids, votre fréquence car­diaque, votre ten­sion, vos bilans biologiques, vos exa­m­ens d’imagerie (scan­ner, IRM, échogra­phie, radi­ogra­phie, etc), vos traite­ments, ou encore les signes et les symp­tômes que vous présen­tez.

Vos don­nées et échan­til­lons sont réu­til­isées à des fins de recherche sauf oppo­si­tion de votre part.

Leur analyse s’effectue de façon con­fi­den­tielle par codage sans men­tion de vos nom et prénom, avec celles d’autres patients per­me­t­tant aux équipes médi­cales de réalis­er des recherch­es sur don­nées. Ces recherch­es per­me­t­tent d’améliorer la prise en charge des patients (per­me­t­tant de véri­fi­er par exem­ple, l’utilité d’un traite­ment, d’un exa­m­en ou d’une tech­nique chirur­gi­cale par des analy­ses sta­tis­tiques) et de dévelop­per des actions de préven­tion.

Pour faciliter la réal­i­sa­tion des études sur don­nées, l’hôpital Foch s’est doté d’un Entre­pôt de Don­nées de San­té qui aide à trou­ver les infor­ma­tions néces­saires pour répon­dre aux ques­tions de recherche posées.

L’Entrepôt de Don­nées de San­té (EDS) : Un entre­pôt de don­nées de san­té per­met de faire con­verg­er toutes les don­nées admin­is­tra­tives et médi­cales (compte ren­dus de con­sul­ta­tion, d’hospitalisation, d’imagerie, résul­tats de biolo­gie, d’anatomopathologie, etc…)  issues des dif­férents logi­ciels util­isés par les pro­fes­sion­nels de san­té dans une seule et même base de don­nées. Il per­met de mul­ti­pli­er les usages des don­nées mas­sives de san­té en vue d’améliorer la prise en charge des patients et d’accélérer  la recherche clin­ique.

Quels sont les chercheurs qui peuvent être amenés à travailler sur vos données personnelles ?

Les recherch­es sont assurées par les équipes médi­cales de l’hôpital Foch, sous la respon­s­abil­ité du chef du ser­vice où vous êtes pris en charge, seules ou en parte­nar­i­ats avec des lab­o­ra­toires de recherche des secteurs pub­lic ou privé, en France ou à l’étranger.

Seules les don­nées per­son­nelles et échan­til­lons biologiques stricte­ment néces­saires aux parte­naires, dans la cadre de la recherche, sont trans­mis et ce, de manière sécurisé.  Vos don­nées per­son­nelles seront codées pour les pro­téger ain­si que votre vie privée : les parte­naires ne peu­vent pas vous iden­ti­fi­er.

En cas de trans­fert, selon les lois et régle­men­ta­tions applic­a­bles, de vos don­nées per­son­nelles et échan­til­lons biologiques vers un pays en dehors de l’Espace Economique Européen, l’Hôpital Foch s’assure que seuls les don­nées et échan­til­lons stricte­ment néces­saires à la recherche sont envoyés et qu’ils seront codés pour les pro­téger ain­si que votre vie privée. Ce trans­fert est juridique­ment très encadré et est effec­tué selon des garanties appro­priées en fonc­tion du parte­naire et du pays dans lequel il réside

Quels sont les risques et bénéfices prévisibles ?

Il n’y a pas de béné­fice per­son­nel directe­ment atten­du, les résul­tats mis en évi­dence pour­ront peut-être béné­fici­er à plus long terme à de futurs patients.

La con­fi­den­tial­ité de vos don­nées et des analy­ses de vos échan­til­lons biologiques est assuré notam­ment par des méth­odes de codage sans men­tion du nom et du prénom, et votre médecin et les équipes de recherche de l’hôpital Foch respectent toutes les dis­po­si­tions légales et les bonnes pra­tiques en vigueur en la matière, con­for­mé­ment au règle­ment européen de pro­tec­tion des don­nées (RGPD).

Quelle est la sécurité mise en œuvre ?

Les don­nées, inclu­ant les analy­ses de vos échan­til­lons biologiques, seront recueil­lies ou trans­férées dans des bases de don­nées spé­ci­fiques de chaque mal­adie : chaque base de don­nées est déclarée ou autorisée auprès de la Com­mis­sion Nationale de l’Informatique et des Lib­ertés (CNIL).

Les caté­gories de don­nées col­lec­tées sont, en fonc­tion de la recherche, vos don­nées d’identification (nom, prénom, âge…), don­nées du par­cours de soin, don­nées rel­a­tives à la vie per­son­nelle et pro­fes­sion­nelle, don­nées d’ordre économique et financier, don­nées de local­i­sa­tion, don­nées con­cer­nant la vie sex­uelle dans les seuls cas où elle est jus­ti­fiée par la recherche, don­nées rel­a­tives aux orig­ines eth­niques, don­nées géné­tiques. Ces don­nées sont con­servées tant que l’Hôpital Foch est fondé à exercer sa mis­sion de ser­vice pub­lic de la recherche.

Les échan­til­lons biologiques et les don­nées qui y sont asso­ciées pou­vant être réu­til­isés dans la recherche sont de divers­es natures : sang, tis­sus, cel­lules, urines, sell­es, etc. Ils sont con­servés, gérés et tracés grâce à la base de don­nées du CRB.  Les échan­til­lons et les don­nées qui y sont asso­ciées sont con­servés pour une durée de 20 ans.

Les bases de don­nées (EDS, CRB, bases spé­ci­fiques à une mal­adie) sont sécurisées par et sous la sur­veil­lance de la Direc­tion des Sys­tèmes d’Information et la Délé­ga­tion à la Recherche Clin­ique et de l’Innovation de l’Hôpital Foch. 

Ces don­nées, inclu­ant les analy­ses de vos échan­til­lons biologiques et les don­nées des pro­grammes de télé­sur­veil­lance et de télémédecine, ne pour­ront être util­isées par des équipes de recherche qu’une fois ren­dues con­fi­den­tielles par codage, c’est-à-dire en reti­rant vos noms, prénoms et date de nais­sance com­plète.

Que deviennent les résultats des recherches réalisées à partir de vos échantillons biologiques et données personnelles codées ?

Les résul­tats de ces recherch­es peu­vent faire l’objet de mémoires, de thès­es de médecine, de pub­li­ca­tions dans des revues sci­en­tifiques ou en con­grès. Les con­nais­sances acquis­es peu­vent don­ner lieu à des dépôts de brevet et/ou au développe­ment de pro­duits ou de matériels. Votre nom ne sera jamais cité à ces occa­sions.

Quels sont les droits des patients participants aux études sur données?

En appli­ca­tion de la loi du 6 jan­vi­er 1978 mod­i­fiée et du RGPD n°2016/679 du Par­lement européen et du Con­seil du 27 avril 2016, vous béné­fi­ciez de droits :

  • d’accès à vos don­nées,
  • de rec­ti­fi­ca­tion des don­nées si elles sont inex­actes,
  • de lim­i­ta­tion du traite­ment de vos don­nées dans cer­tains cas con­for­mé­ment au droit en vigueur
  • d’opposition au traite­ment de vos don­nées à tout moment pour des raisons ten­ant à votre sit­u­a­tion par­ti­c­ulière,
  • à l’effacement de vos don­nées pour des motifs légitimes. Cer­taines don­nées col­lec­tées pour­raient ne pas être effaçables afin de ne pas com­pro­met­tre la réal­i­sa­tion des objec­tifs de recherche.

Si vous souhaitez exercer ces droits, ou pos­er une ques­tion rel­a­tive à vos don­nées à car­ac­tère per­son­nel, veuillez-vous adress­er directe­ment auprès du pro­fes­sion­nel inter­venant dans la recherche, le cas échéant, au Délégué à la pro­tec­tion des don­nées dont l’adresse est la suiv­ante :

  • Par mes­sagerie: dpo@hopital-foch.com
  • Par couri­er : Délégué à la pro­tec­tion des don­nées de l’Hôpital Foch – Hôpi­tal Foch – 40, rue Worth BP 36 — 92151 Suresnes.

Si vous décidez de vous oppos­er, cette déci­sion serait sans con­séquence sur les rela­tions que vous avez avec l’équipe soignante et sur votre prise en charge. Dans ce cas, vos don­nées et vos échan­til­lons biologiques seront con­servées dans le seul cadre de votre prise en charge médi­cale.

Si vous estimez que vos droits ne sont pas respec­tés, vous pou­vez égale­ment exercer votre droit de récla­ma­tion auprès de la Com­mis­sion nationale Infor­ma­tique et lib­ertés, via le site www.cnil.fr ou à l’adresse postale suiv­ante : Com­mis­sion nationale Infor­ma­tique et lib­ertés (CNIL), 3 place de Fontenoy – 75015.

Retour haut de page