Votre séjour à la maternité

En mater­nité, la future maman peut être amenée à se ren­dre à l’hôpital à de nom­breuses repris­es, de plusieurs manières et dans dif­férents ser­vices. Voici quelques répons­es aux ques­tions les plus fréquentes.

Quand dois-je consulter en urgence ?

Mieux vaut venir con­sul­ter si vous êtes inquiète plutôt que de télé­phon­er. Quel que soit le motif, présen­tez-vous aux urgences gyné­cologiques et mater­nité bâti­ment M niveau ‑2.

  • Je ressens des con­trac­tions de façon répétée.
  • Pour tout saigne­ment spon­tané.
  • J’ai des pertes liq­ui­di­ennes.
  • Diminu­tion inhab­ituelle des mou­ve­ments de votre bébé.
  • J’ai des brûlures uri­naires.
  • J’ai plus de 38°C de fièvre.
  • Douleur en barre au niveau de l’estomac.
  • Maux de tête impor­tants, bour­don­nements d’oreille, trou­bles visuels (vision floue, sen­sa­tion d’éclairs).
  • J’ai pris plus de 2 kg en 3 jours.
  • J’ai eu un choc direct sur le ven­tre.
  • J’ai une douleur vive dans un mol­let.
  • J’ai le ven­tre dur en per­ma­nence.
  • Vom­isse­ments.
  • Appari­tion soudaine d’œdèmes du vis­age, des pieds ou des mains.

Que dois-je apporter ?

Lorsque vous vien­drez en salle de nais­sance, évitez de porter des bijoux et du ver­nis à ongles ou un pierc­ing. Nous vous pro­posons de pré­par­er bien à l’avance votre trousseau (lien vers la rubrique du même nom).

Comment organiser votre transport bien à l’avance ?

Il n’y a habituelle­ment aucune urgence et vous aurez le temps d’arriver tran­quille­ment à la mater­nité. Évitez de con­tac­ter les pom­piers, lesquels sont sou­vent sol­lic­ités et vous trans­porteraient à la mater­nité de votre secteur. En cas d’extrême urgence, vous pou­vez appel­er le SAMU au 15.

Comment se déroule le travail en salle de naissance ?

Vous serez prise en charge par une équipe com­posée indif­férem­ment d’hommes et de femmes qui assurent à tour de rôle les gardes. Tout au long du tra­vail, vous serez accom­pa­g­née par une équipe médi­cale et paramédi­cale com­posée de :

  • Une sage-femme (haut de pyja­ma rose et pan­talon blanc)
  • Une infir­mière (tenue blanche et lis­eré bleu)
  • Une aide-soignante ou aux­il­i­aire de puéri­cul­ture.

Quels sont les médecins susceptibles d’intervenir ?

  • Un gyné­co-obstétricien
  • Un anesthé­siste-réan­i­ma­teur avec un infir­mi­er anesthé­siste
  • Un interne en obstétrique, un étu­di­ant en médecine
  • Un pédi­a­tre.

L’Hôpital Foch dis­pose d’une école de sages-femmes. Les étu­di­ants  sont donc très présents dans l’ensemble de la mater­nité.

Comment se déroule mon installation ?

Un seul accom­pa­g­nant (de préférence votre con­joint) sera autorisé en salle de nais­sance.

Afin de pro­téger la con­fi­den­tial­ité et de respecter le secret pro­fes­sion­nel, aucune infor­ma­tion ne sera délivrée par télé­phone.

Pen­dant votre tra­vail, vous serez con­fort­able­ment instal­lée dans un lit d’accouchement, avec une sur­veil­lance de la fréquence car­diaque de votre bébé tout au long.

Les anesthé­sistes sont présents spé­ci­fique­ment pour la mater­nité 24h/24. Ils vous pro­poseront de soulager la douleur des con­trac­tions avec une anal­gésie péridu­rale, sauf con­tre-indi­ca­tion établie en con­sul­ta­tion d’anesthésie et/ou le jour de l’accouchement. Pensez à informer l’équipe si vous portez un appareil den­taire ou des lentilles de con­tact.

Et au moment de la naissance ?

Si votre enfant, comme la majorité de ceux qui nais­sent dans notre mater­nité, ne jus­ti­fie aucun soin immé­di­at, nous pro­poserons à la maman de le pren­dre en peau à peau pen­dant une durée « raisonnable ».

Ce moment de rel­a­tive intim­ité, compte tenu des soins néces­saires à la maman en suites de couch­es immé­di­ates, est aus­si un moment de fragilité par­ti­c­ulière pour ce nou­veau-né en péri­ode d’adaptation. C’est pourquoi nous nous assurerons régulière­ment de son bien-être, en essayant d’être les moins intrusifs pos­si­bles, ce qui vous don­nera l’op­por­tu­nité de prof­iter de ces moments priv­ilégiés en toute sérénité.

Sauf urgence et s’il le souhaite, le père pour­ra couper le cor­don à la nais­sance. Nous poserons un bracelet d’identification au poignet et à la cheville de votre enfant. Après les soins, un moment en  « peau à peau » vous est pro­posé.

Votre enfant béné­ficiera ensuite d’un exa­m­en clin­ique et d’un bain avant de l’habiller. Vous pour­rez le met­tre au sein ou lui don­ner un biberon avant de quit­ter la salle de nais­sance.

Et après ?

Mère et enfant serez tous les deux sur­veil­lés pen­dant 2 heures en salle de nais­sance avant d’être con­duits dans votre cham­bre au 2e étage en suites de couch­es. Si néces­saire, votre enfant peut être soigné dans l’unité néona­tale ou trans­féré en soins inten­sifs.

Votre séjour à la maternité

Dans la même rubrique
Rechercher
Generic filters
Exact matches only
Accès rapide
Retour haut de page