Présentation du passe sanitaire obligatoire pour tout accès à l’hôpital (hors urgences)

Echographie reinale

L’échographie rénale et vési­cale per­met l’exploration des reins et de la vessie, et en par­ti­c­uli­er de leur taille et de leur aspect. Cette tech­nique d’imagerie médi­cale non inva­sive utilise les ultra­sons pour visu­alis­er les organes sur un écran.

Indiquée en cas de douleurs abdom­i­nales, de symp­tômes uri­naires, de sang dans les urines, d’insuffisance rénale, de sus­pi­cion de col­ique néphré­tique ou de cal­cul rénal mais aus­si pour le suivi de dif­férentes patholo­gies, l’échographie rénale et vési­cale est un out­il de diag­nos­tic très précieux.

Avant l’examen

Aucune pré­pa­ra­tion par­ti­c­ulière n’est néces­saire. Il est sim­ple­ment demandé de boire 1 litre d’eau, 1 heure avant l’examen. La vessie pleine, la visu­al­i­sa­tion est alors opti­male et améliore  grande­ment le diagnostic.

Comment se déroule une échographie rénale et vésicale ?

D’une durée de 15 min­utes, cet exa­m­en se déroule en salle d’échographie dans le ser­vice d’imagerie de l’hôpital Foch situé au ‑4.

Une fois torse nu, vous serez posi­tion­né sur le dos afin de per­me­t­tre au radi­o­logue de visu­alis­er la vessie, ou sur le côté pour observ­er les reins.

Un gel frais est appliqué sur la zone con­cernée per­me­t­tant d’assurer un bon con­tact entre la sonde et votre peau.  Ain­si, tout en déplaçant la sonde, le prati­cien peut effectuer son analyse grâce à la pro­jec­tion en temps réel des organes sur l’écran. Au cours de cet exa­m­en, l’appareil uri­naire est étudié. Peu­vent être dépistés des kystes rénaux, polypes de la vessie, cal­culs rénaux,  lésions au niveau des reins ou encore, une obstruc­tion des voies uri­naires, un adénome ou une hyper­tro­phie de la prostate, une malformation…

En cas d’hy­per­ten­sion artérielle ou d’un suivi post-greffe, un Doppler peut com­pléter l’examen.

Le radi­o­logue fait générale­ment part de ses pre­mières obser­va­tions au fur et à mesure de l’échographie.

Après l’examen

Aus­sitôt après l’examen, compte tenu de l’absence d’effets sec­ondaires et de tout risque de com­pli­ca­tions, vous pou­vez par­faite­ment repren­dre vos activ­ités quo­ti­di­ennes. Si vous êtes suivi à l’hôpital Foch, votre compte-ren­du sera trans­mis directe­ment à votre spé­cial­iste. Si vous êtes un patient externe, votre médecin trai­tant recevra égale­ment le compte-ren­du et celui-ci vous sera égale­ment trans­mis ultérieurement. 

Pour toute ques­tion ou com­plé­ment d’information, le ser­vice radi­olo­gie de l’hôpital Foch est à votre écoute : 01 46 25 25 38

Fiche d’information médi­cale rédigée par La san­té surtout, en novem­bre 2019, pour l’hôpital Foch avec la col­lab­o­ra­tion du Dr Guil­laume Grav­el, radiologue.
Dernière modification le  mardi 10 septembre 2019
Retour haut de page