Présentation du passe sanitaire obligatoire pour tout accès à l’hôpital (hors urgences)

image chirurgie du diaphragme

Les dif­férentes mal­adies du diaphragme peu­vent, selon les cas, néces­siter un acte chirur­gi­cal. La chirurgie du diaphragme est l’apanage du chirurgien thoracique.

En fonc­tion de la patholo­gie néces­si­tant la prise en charge chirur­gi­cale, dif­férentes tech­niques sont possibles.

Techniques de chirurgie du diaphragme

Quelles que soient les patholo­gies respon­s­ables, les inter­ven­tions sur le diaphragme sont dans la majorité des cas réal­isées par des abor­ds chirur­gi­caux peu invasifs (cour­tes tho­ra­co­tomies avec vidéo-assistance).

· La paralysie diaphragmatique

Pour les paralysies diaphrag­ma­tiques, une pli­ca­ture de la coupole est pro­posée. Elle con­siste à fix­er la coupole en bonne posi­tion pour éviter les com­pres­sions sur les organes de voisi­nage. Cette fix­a­tion per­met égale­ment de résoudre les mou­ve­ments anor­maux de la coupole dis­ten­due et de réduire la gêne res­pi­ra­toire associée.

· Les hernies diaphragmatiques

Le traite­ment des hernies diaphrag­ma­tiques implique en pre­mier lieu la réduc­tion de la hernie avec la réin­té­gra­tion de son con­tenu (intestin grêle, estom­ac, côlon, foie…) dans l’abdomen. Ensuite, on procède au ren­force­ment, voire à la fer­me­ture sim­ple ou pro­thé­tique de l’orifice her­ni­aire. Ces inter­ven­tions peu­vent être réal­isées par laparo­scopie en col­lab­o­ra­tion avec les chirurgiens digestifs.

· Les rup­tures du diaphragme

Les rup­tures diaphrag­ma­tiques sans paralysie asso­ciée ne requièrent nor­male­ment qu’une sim­ple suture ren­for­cée du diaphragme, après réin­té­gra­tion des vis­cères dans la cav­ité abdom­i­nale. De cette manière, le diaphragme va générale­ment pou­voir con­serv­er sa fonc­tion et sa contractilité.

· Les tumeurs du diaphragme

Les tumeurs prim­i­tives du diaphragme ou les tumeurs pleu­rales et/ou pul­monaires envahissant le diaphragme néces­si­tent la résec­tion d’une par­tie de la coupole atteinte. En fonc­tion de l’étendue du diaphragme reséqué, deux types de répa­ra­tion peu­vent être envisagés :

- une suture directe, en cas d’atteinte circonscrite

ou

- un rem­place­ment pro­thé­tique par plaque syn­thé­tique dans les résec­tions étendues.

Pour toute infor­ma­tion com­plé­men­taire, vous pou­vez con­tac­ter le ser­vice de chirurgie tho­racique au 01 46 25 73 81

Fiche d’information médi­cale rédigée par La san­té surtout pour l’Hôpital Foch en col­lab­o­ra­tion avec le Doc­teur Cipri­an Pri­copi, chirurgien thoracique.
Dernière modification le  lundi 18 janvier 2021
Retour haut de page