Rechercher

PÉRIDURALE

 

Pratiquée par un médecin anesthésiste-réanimateur, l’anesthésie péridurale est une technique d’analgésie locorégionale permettant d’atténuer la douleur lors d’un accouchement, qu’il est lieu par voie basse ou par césarienne. Le principe de la péridurale est d’injecter, dans la partie basse du dos, un produit anesthésique à proximité des nerfs provenant de l’utérus afin de diminuer la douleur liée aux contractions utérines de travail et à la délivrance du placenta. Les produits et doses utilisés aujourd’hui ont été diminués afin de permettre aux femmes de ressentir les sensations physiques, de bouger les jambes tout en étant soulagée.

 

La péridurale n’est pas une obligation (sauf exception médicale)mais elle permet un accouchement plus serein, moins fatigant et rend de grands services dans de nombreuses situations à tel point que 85% des femmes choisissent la péridurale pour leur premier accouchement.

 

Toutes les étapes de l’anesthésie (préparation, geste et surveillance) sont effectuées par ou sous la responsabilité de nos anesthésistes-réanimateurs.

Bien s’y préparer

 

Comme pour toute anesthésie associée à un acte programmé, la péridurale nécessite une consultation d’anesthésie préparatoire plusieurs jours avant votre accouchement, en général au moment de la visite du 8e mois. Au cours de cette consultation, l’anesthésiste vous pose de nombreuses questions sur votre état de santé général et sur vos antécédents médicaux, traitements en cours et allergies médicamenteuses éventuelles.

 

Pour votre sécurité, cette consultation est obligatoire, même si vous avez émis le souhait de ne pas recevoir d’anesthésie péridurale lors de votre accouchement. Les informations sont consignées dans votre dossier, auquel se référera le personnel médical le jour de votre accouchement, en cas de besoin imprévu.

 

La consultation d’anesthésie est également pour vous l’occasion de poser toutes vos questions sur le déroulement et les effets de la péridurale, et d’exprimer vos appréhensions et hésitations.

 

Contre-indications à la péridurale

 

Lors de la consultation, l’anesthésiste s’assurera que vous n’avez pas de contre-indications à la péridurale comme notamment des troubles de la coagulation. Certains cas particuliers peuvent également la rendre impossible : fièvre non contrôlée par les antibiotiques, chirurgie du dos avec pose de matériel, certaines maladies neurologiques

l’anesthésie péridurale est une technique sûre et sans interaction avec votre bébé. Ses effets le plus souvent bénins (baisse de tension, engourdissement, sensation de jambes lourdes, douleur au point de ponction…) et se dissiperont après son arrêt.

 

La pose de la péridurale

 

 

Une fois que l'examen par la sage-femme confirme le début du travail, la pose de la péridurale peut être réalisée en fonction de vos sensations. Dans certains cas (déclenchement), la pose de la péridurale peut précéder la mise en place de traitements spécifiques visant à engager les contractions utérines.

 

L’anesthésiste procédera aux préparatifs (perfusion, mise en place de la fréquence cardiaque…) après vous avoir installée dans la salle de travail. Au cours de la pose de la péridurale, vous serez le plus souvent installée en position assise et on vous demandera une relaxation maximale avec éventuellement le "dos rond" pour repérer le point de ponction (au niveau du bas du dos, dans la région lombaire).

 

La zone à ponctionner sera désinfectée et insensibilisée à l’aide d’une anesthésie locale. C’est le moment pour vous de bien respirer et surtout, de rester immobile. L’anesthésiste introduira alors l’aiguille de guidage jusqu’à l’espace péridural (situé entre les vertèbres et la dure-mère (membrane extérieure rigide de la moelle épinière) permettant d’insérer le cathéter (tube souple très fin) qui restera en place pendant toute la durée de votre accouchement et permettra l’injection des produits anesthésiques (mélange d’anesthésique local et de dérivé morphinique) au fur et à mesure des besoins.

 

La mise en place de l’anesthésie dure environ 20 minutes. Une fois le cathéter posé et fixé dans le dos par un pansement, vous disposerez de la pompe à perfusion, dispositif vous permettant de vous administrer des doses supplémentaires si besoins et grâce à une télécommande.. Vous serez rapidement soulagée (effet maximum au bout de 15-20 minutes). Un système de sécurité prévient tout risque de surdosage.

Différentes possibilités peuvent vous aider à débuter le travail : acupuncture, bain, ballon, marche… Parlez-en avec l’équipe soignante. Lorsque le travail devient plus intense et que la péridurale s’impose, il n’est alors plus possible de se lever jusqu’à l’accouchement. Dans de rares cas, les produits peuvent engendrer des démangeaisons ou nausées qui s’estompent rapidement.

 

En cas de césarienne lors du travail

 

L’anesthésiste injectera une dose supplémentaire permettant le geste chirurgical. Dans de rares cas, il peut être amené à vous endormir complétement. L’injection de produit anesthésique est arrêtée dès l’arrivée de votre bébé et le cathéter est généralement retiré au moment du retour en chambre, après deux heures de surveillance.

 

Nous vous recommandons de rester allongée jusqu’à ce que l’équipe soignante vous autorise à vous lever. Des douleurs au niveau du dos peuvent persister après l’accouchement, elles ne sont pas liées à l’anesthésie mais à la grossesse elle-même et à la poussée lors de l’accouchement. Dans tous les cas, signalez à l’équipe soignante, toute douleur ou inconfort.

 

Des maux de tête peuvent survenir mais ils sont généralement soulagés par le repos et une bonne hydratation, avec la disparition complète des symptômes en quelques semaines. En cas de maux de têtes invalidants et persistants après 48h et échec du traitement médical (repos, antalgiques, hydratation), le médecin anesthésiste peut vous proposer la réalisation d’un blood patch. Il s’agit de prélever au pli du coude une quantité de votre sang et de le réinjecter dans l’espace péridural (là où la péridurale a été posée) pour
colmater la brèche dure mérienne. Ce traitement donne de très bons résultats (70 à 95%).

 

Un second blood patch peut avoir lieu 48h après si nécessaire avec un taux de réussite avoisinant les 100%. Après la réalisation d’un blood patch, il vous est demandé de rester allongée pendant 2 heures.

 

le rôle de l’anesthésiste va au-delà de la pose péridurale. Avec l’obstétricien, il est là pour assurer votre sécurité, la gestion des complications obstétricales (hémorragie, hypertension…) et s’occuper de l’anesthésie en cas de césarienne.

 

Si après votre retour à la maison, vous ressentez des symptômes nouveaux et inhabituels, contactez la salle de naissance au 01 46 25 28 74

 

Rédaction : La santé surtout ! pour l'hôpital Foch, en collaboration avec, le Dr Camille Cornet, anesthésiste.