Présentation du passe sanitaire obligatoire pour tout accès à l’hôpital (hors urgences)

OMNIDOC, la télé-expertise de l’Hôpital Foch pour vous accompagner en néphrologie

Publié le 14 septembre 2022

Omnidoc est une inter­face approu­vée par la HAS qui per­met d’obtenir rapi­de­ment une télé-exper­tise par un médecin spé­cial­iste de l’Hôpital Foch tout en respec­tant les règles de pro­tec­tion de don­nées médi­cales de san­té. Cette inter­face se présente sous la forme d’un site inter­net ou d’une appli­ca­tion à télécharg­er sur son smart­phone. A ce jour, des deman­des d’avis spé­cial­isé peu­vent y être for­mulées pour les patholo­gies post-COVID, pour les patients posant un prob­lème psy­chi­a­trique, ou encore néphrologique.

Le Pro­fesseur Alexan­dre Her­tig, chef de ser­vice de néphrolo­gie à l’Hôpital Foch nous fait le point sur l’intérêt d’Omnidoc en néphrologie.

Pr Alexan­dre Her­tig, com­ment fonc­tionne Omnidoc ?

Omnidoc est une inter­face ouverte à tout pro­fes­sion­nel de san­té. Pour se con­necter, il lui suf­fit de s’inscrire (gra­tu­ite­ment) à l’aide de sa carte CPS sur le site www.omnidoc.fr ou sur l’appli Omnidoc cor­re­spon­dante, télécharge­able sur smart­phone. Une fois son compte créé, le médecin général­iste peut alors béné­fici­er d’un avis spé­cial­isé sur un cas par­ti­c­uli­er, ou de recom­man­da­tions, par un spé­cial­iste de l’Hôpital Foch. Il suf­fit pour cela de créer une demande de télé-exper­tise pour un patient don­né (iden­ti­fié par sa carte vitale) en téléver­sant si besoin les élé­ments médi­caux du dossier jugés utiles.

Cet acte de télé-exper­tise est validé par la HAS, et le temps passé par les deux par­ties est val­orisé, à hau­teur de 10 euros pour le général­iste et 20 euros pour l’hôpital où exerce le spécialiste.

Quelles patholo­gies en néphrolo­gie peu­vent relever d’une télé-exper­tise et quelles sont les modal­ités pour faire une demande ?

Les médecins général­istes peu­vent sol­liciter notre avis pour toute anom­alie rénale pour laque­lle ils se posent des ques­tions : insuff­i­sance rénale (com­prise ou pas), trou­ble hydro-élec­troly­tique, hyper­ten­sion réfrac­taire, etc. Pour cela, il leur suf­fit de nous écrire via Omnidoc en explic­i­tant briève­ment les points sen­si­bles du dossier, et la ques­tion en sus­pens. La demande peut porter sur un diag­nos­tic ou sur un traite­ment. Si une con­sul­ta­tion du patient avec le spé­cial­iste est jugée néces­saire elle sera organ­isée dans la foulée.

Faut-il oblig­a­toire­ment scan­ner et télécharg­er les résul­tats d’examens et explo­rations complémentaires ?

Dans les cas de mal­adie rénale, il n’est pas tou­jours néces­saire de join­dre tous les élé­ments, un descrip­tif des prin­ci­paux élé­ments utiles peut suf­fire (comme par exem­ple les résul­tats biologiques essen­tiels au raison­nement : créa­tin­inémie et analyse sur un échan­til­lon uri­naire du ratio protéinurie/créatininurie et de l’ECBU). Le dia­logue qui s’ensuit sur Omnidoc est une dis­cus­sion (un tchat, en quelque sorte) qui per­met en quelques échanges de résoudre le prob­lème posé.

Les deman­des faites sur Omnidoc et les échanges qui suiv­ent entre les médecins ont voca­tion à accélér­er la réso­lu­tion du prob­lème auquel le général­iste est confronté.

Quel est le délai d’obtention d’une réponse sur Omnidoc ?

Pour une bonne prise en charge des patients, il est impor­tant que les délais de réponse soient courts. C’est pourquoi, nous ren­dons le plus sou­vent un avis en moins de 48h.

Pourquoi Omnidoc est-il un out­il utile au médecin généraliste ?

Obtenir un ren­dez-vous rapi­de­ment avec un néphro­logue n’est pas tou­jours facile. Or, pour un patient en insuff­i­sance rénale par exem­ple, il est impor­tant d’intervenir au stade le plus pré­coce pos­si­ble, c’est-à-dire avant l’installation d’une com­pli­ca­tion ou même une urgence. Une télé-exper­tise, via Omnidoc, peut ain­si aider le général­iste, soit en le con­for­t­ant dans sa prise en charge, soit en per­me­t­tant l’organisation d’un par­cours de soin coopératif.

Pour plus d’informations sur Omnidoc Hôpi­tal Foch