Chirurgie thoracique

Informations pratiques

Le service de chirurgie thoracique de l’Hôpital Foch comprend :

Consultations

Les consul­ta­tions se déroulent du lundi au vendredi.

Prendre rendez-vous

La prise de rendez-vous s’effectue par téléphone auprès du secrétariat du service aux numéros suivants :
01 46 25 28 26
01 46 25 22 44
01 46 25 26 95
01 46 25 20 22

Chirurgie thoracique

Qu’est-ce que la chirurgie thoracique ?

La chirurgie thora­cique comprend des inter­ven­tions plus ou moins complexes néces­si­tant une exper­tise chirur­gi­cale et anes­thé­sique. A l’Hôpital Foch, les patients béné­fi­cient presque toujours d’une anal­gésie péri­du­rale. La surveillance post-opératoire est d’une grande impor­tance et justifie que certains patients soient pris en charge dans un secteur d’hospitalisation spéci­fique de soins inten­sifs.

La chirurgie thoracique carcinologique

Elle concerne avant tout la chirurgie des cancers broncho-pulmonaires dont le service est un centre national de référence. Elle comprend aussi la chirurgie de nombreuses autres tumeurs :

  • tumeurs du médiastin dont l’exérèse est faite d’emblée ou après chimiothérapie,
  • métastases pulmonaires qui peuvent, si la tumeur initiale est contrôlée, être accessibles à des interventions d’exérèse,
  • tumeurs de la plèvre
  • tumeurs de la paroi thoracique et du diaphragme. La chirurgie de ces tumeurs peut être faite au prix d’une large résection costale ou du sternum avec une reconstruction menée dans les cas complexes en collaboration avec le chirurgien onco-plasticien.

La chirurgie trachéale

La chirurgie de la trachée concerne les patients présentant des sténoses consécutives à une intubation prolongée ou des tumeurs de la trachée et de la bifurcation trachéo-bronchique.

La transplantation pulmonaire

Toutes les techniques de transplantation pulmonaire sont réalisées à l’Hôpital Foch permettant ainsi de traiter de façon adaptée, les patients atteints d’insuffisance respiratoire terminale avec une forte implication dans la mucoviscidose. L’activité de transplantation pulmonaire est faite en étroite collaboration avec les services de pneumologie, d’anesthésiologie et de réanimation. Avec 65 transplantations pulmonaires effectuées en 2013, l’Hôpital Foch, est le 1er centre français dans ce domaine.

Endoscopie bronchique interventionnelle

Il s’agit des différentes techniques de désobstruction des voies aériennes par laser avec souvent, la mise en place d’une prothèse en silicone pour conserver le recalibrage obtenu. Dans le cas des sténoses et des tumeurs de la trachée, il peut s’agir d’un geste préalable à une intervention de résection trachéale. L’Hôpital Foch a la plus importante activité d’endoscopie bronchique interventionnelle en France et assure la permanence des soins 24h sur 24.

Interview

Pr Alain Chapelier, chef de service 

Quelles sont les prin­ci­pales patho­lo­gies prises en charge dans votre service ? 

Pr Alain Chapelier : La chirurgie thora­cique concerne avant tout la chirurgie des cancers bron­cho­pul­mo­naires, dont le service est un centre de réfé­rence. Elle comprend aussi la chirurgie de nombreuses autres tumeurs : tumeur du médiastin, tumeur de la plèvre, tumeur de la paroi thora­cique et du diaphragme, dont l’exérèse peut être faite au prix d’une large résec­tion costale ou du sternum, avec une recons­truc­tion menée dans les cas complexes en colla­bo­ra­tion avec un chirur­gien onco­plas­ti­cien. Les méta­stases pulmo­naires peuvent être, si la tumeur initiale est contrôlée, acces­sibles à des inter­ven­tions d’exérèse. L’expertise de notre équipe chirur­gi­cale offre aux patients les diffé­rentes options possibles adap­tées à leur patho­logie : ainsi, à côté des voies d’abord chirur­gi­cales clas­siques sont main­te­nant large­ment propo­sées les tech­niques mini­ma­le­ment inva­sives par vidéo­chi­rurgie et chirurgie robot-assistée. La chirurgie de la trachée concerne les patients présen­tant des sténoses consé­cu­tives à une intu­ba­tion prolongée ou des tumeurs de la trachée et de la bifur­ca­tion trachéo­bron­chique. La surveillance post­opé­ra­toire des patients est d’une grande impor­tance et justifie que certains soient pris en charge dans un secteur d’hospitalisation spéci­fique de soins inten­sifs. 

Quelle est la place de la trans­plan­ta­tion pulmo­naire ? 

Pr Alain Chapelier : La trans­plan­ta­tion pulmo­naire permet de traiter les patients atteints d’insuffisance respi­ra­toire termi­nale avec, à l’Hôpital Foch, une forte impli­ca­tion dans la muco­vis­ci­dose. L’activité de trans­plan­ta­tion pulmo­naire est faite en étroite colla­bo­ra­tion avec les services de pneu­mo­logie, d’anesthésiologie et de réani­ma­tion.
Avec 82 trans­plan­ta­tions pulmo­naires effec­tuées en 2019, l’Hôpital Foch conforte sa place de 1er centre fran­çais dans ce domaine. 

En quoi consiste votre programme de  « récu­pé­ra­tion accé­lérée après chirurgie » (RAAC) ? 

Pr Alain Chapelier : La qualité de la prise en charge avant et après l’intervention étant d’une grande impor­tance pour la récu­pé­ra­tion et le succès de l’intervention, nous avons mis en place ce programme de RAAC qui est une approche moderne de la prise en charge globale du patient, favo­ri­sant le réta­blis­se­ment précoce de ses capa­cités après la chirurgie. Tous les inter­ve­nants du parcours de soins hospi­ta­lier sont impli­qués dans cette démarche.
La connais­sance des diffé­rentes étapes de sa prise en charge permet au patient de mieux se préparer pour l’intervention et de prévoir d’emblée son retour à domi­cile. 

Pouvez-vous nous présenter le dispo­sitif SOS diag­nostic nodule pulmo­naire mis en place courant 2019 au sein de l’Hôpital Foch ? 

Pr Alain Chapelier : Dans la lutte contre le cancer, le temps est précieux, raison pour laquelle nous avons conçu un parcours de prise en charge rapide des patients chez qui a été décou­vert un nodule pulmo­naire. Il permet la réali­sa­tion synchro­nisée d’un bilan diag­nos­tique et d’une évalua­tion fonc­tion­nelle complète, afin de proposer un projet théra­peu­tique person­na­lisé à nos patients en moins de deux semaines. Ce programme « SOS diag­nostic nodule pulmo­naire » dispose d’une ligne verte télé­pho­nique dédiée, mise à la dispo­si­tion de l’ensemble des méde­cins trai­tants et des spécia­listes d’Île-de-France, ainsi que de nos colla­bo­ra­teurs du reste du terri­toire national. 

Parlez-nous de l’endoscopie bron­chique inter­ven­tion­nelle. 

Pr Alain Chapelier : Il s’agit des diffé­rentes tech­niques de désobs­truc­tion des voies aériennes par laser avec, souvent, la mise en place d’une prothèse en sili­cone pour conserver le reca­li­brage obtenu. Dans le cas des sténoses et des tumeurs de la trachée, il s’agit souvent d’un geste préa­lable à une inter­ven­tion chirur­gi­cale de résec­tion trachéale. L’Hôpital Foch a la plus impor­tante acti­vité d’endoscopie bron­chique inter­ven­tion­nelle en France et assure la perma­nence des soins 24 h sur 24. 

Quelle est la mission de la chaire de trans­plan­ta­tion ? 

Pr Alain Chapelier : La trans­plan­ta­tion d’organe est aujourd’hui large­ment proposée dans les cas de défaillance termi­nale d’un organe solide. Les nombreuses avan­cées tech­niques concer­nant la conser­va­tion des organes, la chirurgie et les suites opéra­toires ainsi que la préven­tion, le diag­nostic et le trai­te­ment des rejets et des infec­tions ont contribué à une augmen­ta­tion signi­fi­ca­tive de la survie des patients.
Cette chaire, dirigée par le Pr Edouard Sage, a pour mission de déve­lopper la recherche expé­ri­men­tale, la recherche clinique et l’enseignement autour des 3 organes trans­plantés au sein de l’Hôpital Foch (poumon, rein, utérus).
L’ambition de l’Hôpital Foch est d’optimiser les condi­tions propices à la recherche, à l’enseignement et à l’innovation, et ainsi de faire progresser cette disci­pline. 

Équipe médicale

Dans les médias

icon dans les médias
Rechercher
Generic filters
Exact matches only
Accès rapide
Retour haut de page