Présentation du passe sanitaire obligatoire pour tout accès à l’hôpital (hors urgences)

Comité de Sécurité Transfusionnelle et d’Hémovigilance (CSTH)

Cor­re­spon­dant hémovig­i­lant : Dr Anne-Gaëlle Si Larbi

Le CSTH est une sous-com­mis­sion de la CME chargée de veiller, par délé­ga­tion de la CME, à la mise en oeu­vre des règles et procé­dures d’hé­movig­i­lance. li est notam­ment chargé, sous la coor­di­na­tion du Cor­re­spon­dant Hémovig­i­lant des actions d’hé­movig­i­lance entre­pris­es au sein de l’hôpi­tal et, à ce titre :

  • Il s’as­sure, auprès des ser­vices respon­s­ables, de la présence, dans le dossier médi­cal, des doc­u­ments relat­ifs aux actes trans­fu­sion­nels et, le cas échéant, de la copie de la fiche d’in­ci­dent transfusionnel ;
  • Il suit toutes les ques­tions rel­a­tives à la col­lab­o­ra­tion des cor­re­spon­dants d’hé­movig­i­lance de l’étab­lisse­ment et de I’EFS et toutes les ques­tions por­tant sur les cir­cuits de trans­mis­sion des infor­ma­tions en vue d’amélior­er l’ef­fi­cac­ité de l’hémovigilance ;
  • Il se tient infor­mé des con­di­tions de fonc­tion­nement du dépôt de sang ;
  • Il est aver­ti des inci­dents trans­fu­sion­nels inat­ten­dus ou indésir­ables, conçoit toutes les mesures des­tinées à y remédier
  • Il éla­bore un pro­gramme de for­ma­tion en sécu­rité trans­fu­sion­nelle des­tiné aux per­son­nels con­cernés de Foch
  • Il rend compte au COVIRIS de ses actions et le sol­licite en tant que de besoin. Le Cor­re­spon­dant Hémovig­i­lant prési­dent du CSTH est mem­bre de droit du COVIRIS
  • Il remet chaque année à la CME un rap­port faisant le bilan des actions entre­pris­es dans le domaine de la sécu­rité trans­fu­sion­nelle et pro­posant un plan d’ac­tion pour l’an­née à venir, avant trans­mis­sion au Comité stratégique Qual­ité Risques.