Présentation du passe sanitaire obligatoire pour tout accès à l’hôpital (hors urgences)

Journée mondiale du Sida : Le réseau-ville-hôpital (RVH) organise une opération de prévention à l’Hôpital Foch

Publié le 21 décembre 2020

L’année 2019 fût encour­ageante avec pour la pre­mière fois depuis le début de l’épidémie une baisse sig­ni­fica­tive de la cir­cu­la­tion du virus VIH et des nou­velles con­t­a­m­i­na­tions. Pour l’année 2020, con­traire­ment à ce que l’on aurait pu penser, l’épidémie de Covid-19 n’a absol­u­ment pas freiné la prop­a­ga­tion du virus VIH. Au con­traire, le nom­bre de cas de nou­veaux patients infec­tés a aug­men­té. Il y a une reprise de l’épidémie du VIH. 

Le décon­fine­ment au mois de mai s’est accom­pa­g­né  d’une explo­sion des infec­tions sex­uelle­ment trans­mis­si­bles (IST) en par­tie con­séquence de l’arrêt des dépistages pen­dant la péri­ode de con­fine­ment mars-avril 2020 et aus­si prob­a­ble­ment liée à cette péri­ode de «lib­erté retrouvée ».

Les per­son­nes atteintes par le VIH sont sou­vent en sit­u­a­tion de pré­car­ité. Nous con­sta­tons aus­si que env­i­ron 25% d’entre elles ont été con­t­a­m­inées par la Covid-19.

Avec le con­fine­ment du print­emps, les con­sul­ta­tions pour acci­dent d’exposition au VIH ont été réduites à néant. Alors qu’au cours d’une année « clas­sique » sans épidémie de Covid-19, nous prenons en charge au moins une quar­an­taine de per­son­nes pour acci­dent d’exposition.

Vac­ci­na­tion : la vac­ci­na­tion con­tre la Covid-19 chez les per­son­nes vivant avec le VIH est un enjeu impor­tant du fait des plus grandes fragilités de cette pop­u­la­tion. Nous souhaitons pou­voir leur pro­pos­er la vac­ci­na­tion au cours d’une con­sul­ta­tion hos­pi­tal­ière car nous avons leur confiance.

Grossesse et VIH : chaque année, env­i­ron 5 femmes vivant avec le VIH mènent une grossesse à terme à l’hôpital Foch. Elles béné­fi­cient d’une prise en charge con­jointe RVH/maternité leur per­me­t­tant un suivi et un résul­tat optimal.

Recherche clin­ique et infec­tion VIH : le RVH pour­suit son investisse­ment dans la recherche clin­ique dans tous les domaines touchant l’infection VIH : épidémi­olo­gie, coïn­fec­tions avec les virus d’hépatite, vac­ci­na­tions, accès à la PREP, traite­ment des can­cers chez les per­son­nes vivant avec le VIH etc….

En col­lab­o­ra­tion avec la DRCI de l’Hôpital Foch, nous par­ticipons à un essai clin­ique inter­na­tion­al de phase 3 de développe­ment d’une bithérapie révolutionnaire.

Nous voulons rap­pel­er l’impor­tance de main­tenir l’accès aux traite­ments et d’éviter les inter­rup­tions thérapeu­tiques.  Chez les per­son­nes vivant avec le VIH, l’arrêt de la trithérapie provoque un rebond du virus qui rede­vient trans­mis­si­ble. Il peut aus­si provo­quer des muta­tions du virus, qui risque de devenir résis­tant aux médica­ments et entrain­er le pas­sage au stade SIDA. L’interruption des traite­ments par les per­son­nes sous PrEP aug­mente très forte­ment leur risque de con­t­a­m­i­na­tion par le VIH.

La prise en charge glob­ale, médi­co-psy­choso­ciale, l’éducation thérapeu­tique des patients et le con­tact avec les asso­ci­a­tions reste plus que jamais indispensable.

Agir pour la prévention : 

Le mar­di 1er décem­bre 2020 à la mai­son des usagers de l’Hôpi­tal Foch

Opéra­tion de Préven­tion – Dépistage rapi­de – Infor­ma­tion sur la mal­adie du VIH

Organ­isé par les médecins du RVH

Au total 25 tests ont été réalisés

Actions à venir :

Mars 2021, cam­pagne de vac­ci­na­tion con­tre le papillomavirus

Objec­tif : Sen­si­bilis­er les élèves de l’IFSI, de l’école de sage-femme et les jeunes des Mis­sions locales de Suresnes et de Rueil sur le HPV et la vac­ci­na­tion en rap­pelant que la vac­ci­na­tion chez les garçons est rem­boursée à par­tir du 1er jan­vi­er 2021.

Cette action sera menée con­join­te­ment avec le ser­vice san­i­taire de l’Hôpital Foch.

Retrou­vez l’interview et la présen­ta­tion du RVH sur la page internet :