Les ser­vices d’im­agerie, pneu­molo­gie, oncolo­gie, chirurgie tho­racique, car­di­olo­gie taba­colo­gie et médecine interne de l’Hôpi­tal Foch ont lancé un vaste pro­gramme de dépistage du can­cer pul­monaire et des mal­adies car­dio-res­pi­ra­toires liés au tabac par scan­ner tho­racique faible dose.

Ce pro­gramme est financé par la Fon­da­tion Foch et soutenu par la Mairie de Suresnes et mis en place en col­lab­o­ra­tion avec la CPTS de Suresnes.

Ce pro­gramme de dépistage est basé sur les résul­tats de deux grandes études sci­en­tifiques ran­domisées et contrôlées(l’une nord-améri­caine l’autre européenne) qui ont mon­tré une réduc­tion très sig­ni­fica­tive de la mor­tal­ité par can­cer pul­monaire chez les sujets dépistés par scan­ner ayant per­mis une résec­tion chirur­gi­cale à un stade pré­coce du développe­ment du cancer.

Un dépistage pour les fumeurs de plus de 50 ans

Il est ouvert aux fumeurs et anciens fumeurs (ayant inter­rompu leur con­som­ma­tion tabag­ique depuis moins de quinze ans), âgés de 50 à 80 ans et ayant au moins 20 paquet-années de tabag­isme cumulé. Il con­siste en une sur­veil­lance radi­ologique annuelle par scan­ner tho­racique à faible dose, et si néces­saire, une aide per­son­nal­isée à l’arrêt du tabac via des con­sul­ta­tions de tabacologie.

Scan­ner tho­racique à faible dose : un seul exa­m­en, 4 résultats

Le scan­ner tho­racique à faible dose per­met la détec­tion de nod­ules pul­monaires mais égale­ment la recherche de cal­ci­fi­ca­tions des artères coro­n­aires par un score cal­cique (éval­u­a­tion du risque de mal­adies car­dio-vas­cu­laires), d’emphysème et d’ostéo­porose.

Le médecin trai­tant, rôle piv­ot dans cette cam­pagne de dépistage

Les par­tic­i­pants poten­tiels à ce pro­gramme de dépistage sont adressés par leur médecin traitant.

Votre impli­ca­tion et votre par­tic­i­pa­tion à cette cam­pagne de dépistage sont indis­pens­ables à sa réus­site. En effet, c’est vous qui décidez de la per­ti­nence d’intégration de vos patients dans le pro­gramme de dépistage.

Pour cela, il vous suf­fit d’indiquer sur l’ordonnance de pre­scrip­tion d’examen « Scan­ner dans le cadre du pro­gramme de dépistage des risques liés au tabac » en pré­cisant le nom­bre de paquet-années de tabag­isme.

Le patient pour­ra alors sim­ple­ment pren­dre ren­dez-vous sur la page Doc­tolib de l’Hôpital Foch en sélec­tion­nant, dans « Pren­dre ren­dez-vous », « scan­ner » puis « Pro­gramme de dépistage lié au tabac » ou par télé­phone au 01.46.25.25.38 (secré­tari­at d’imagerie).

Vous recevrez le compte-ren­du du scan­ner et serez infor­mé du par­cours éventuelle­ment pro­posé à vos patients selon les résultats.

Une prise en charge com­plète, rapi­de et coor­don­née à l’Hôpital Foch en cas de nod­ules suspects

Si le scan­ner de dépistage met en évi­dence un ou des nod­ules pul­monaires sus­pects, le patient sera alors pris en charge par l’ensemble de l’équipe d’oncologie tho­racique (médi­cale et chirur­gi­cale) de l’Hôpital Foch, via la fil­ière SOS Diag­nos­tic Poumon.

En effet, le ser­vice de chirurgie tho­racique dirigé par le Pro­fesseur Edouard Sage a mis en place cette fil­ière de soins dédiée aux anom­alies pul­monaires objec­tivées par un exa­m­en d’imagerie.

Un seul numéro de télé­phone et une seule adresse e‑mail acces­si­bles 24h sur 24, 7 jours sur 7 et exclu­sive­ment dédiés aux médecins :

SOS diag­nos­tic Poumon

Tél : 01.46.25.10.30

Email : sos.poumon@hopital-foch.com

Fort de son expéri­ence de plus de 1200 patients pris en charge au cours des 4 dernières années, la fil­ière SOS Diag­nos­tic Poumon de l’Hôpital Foch a grande­ment mon­tré son intérêt et son effi­cac­ité en réduisant de 3 semaines les délais de mise en place des traite­ments médi­caux ou chirurgicaux.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à con­tac­ter la coor­di­na­trice du pro­gramme de dépistage, Fabi­enne Col­let au 01.46.25.19.49