Rechercher

LE SCANNER

 

Examen incontournable, le scanner, ou tomodensitométrie, est une technique d’imagerie médicale non invasive utilisant le rayonnement X (dit « ionisant »). La quasi-totalité des organes peuvent être explorés en scanner. Les rayons X sont invisibles mais capables de traverser le corps humain. Ils sont plus ou moins atténués en fonction des composants qu’ils traversent (os, muscles, organes, graisse, vaisseaux…). Le scanner permet de réaliser des séries d’images en coupe de la zone étudiée, et d’obtenir ainsi une reconstitution 3D. A Foch, nous disposons des scanners de dernière génération qui permettent de réduire au maximum l’irradiation qui est délivrée.

BIEN S'Y PRÉPARER

 

En fonction de vos symptômes ou de votre parcours médical, votre médecin vous a prescrit un scanner. Si votre situation nécessite l’injection d’un produit dit « de contraste » à base d’iode (pour optimiser la visualisation des organes visés), votre médecin vous demandera si vous avez une allergie connue aux produits de contraste iodés ou si vous souffrez d’une maladie rénale. Le fait d’avoir précédemment présenté une réaction sévère constitue une contre-indication à une nouvelle injection. Parfois, votre médecin vous prescrira une prise de sang pour doser la créatinine.

la grossesse ne représente pas une contre-indication absolue à la réalisation d’un scanner ; en fonction du terme, des symptômes et de la zone anatomique à étudier, celui-ci pourra être discuté entre le médecin demandeur et le radiologue et éventuellement être substitué par un autre examen non irradiant.

 

AVANT L'EXAMEN

 

Avant votre examen, le manipulateur radio vous demandera vos résultats sanguins et tout compte rendu d’examen réalisé précédemment pour permettre au radiologue d’établir une éventuelle comparaison. N’oubliez pas non plus le produit de contraste, si on vous l’a prescrit.

 

Vous vous dévêtirez dans une cabine individuelle en y laissant vos effets personnels et enfilerez une blouse jetable. Il faudra retirer toute pièce métallique (bijoux, soutien-gorge, montre…). Le cas échéant, le manipulateur vous posera une perfusion pour l’injection du produit de contraste.

au moment de l’injection, vous pourrez ressentir une sensation de chaleur se propager dans votre corps. C’est normal et cela s’estompe très rapidement. 

APRÈS L'EXAMEN

 

Si vous êtes hospitalisé, vous serez reconduit dans votre chambre. Sinon, vous serez invité à patienter en salle d’attente, le temps pour le manipulateur de reconstituer vos images. Le compte-rendu, une sélection imprimée des images les plus significatives et un CD de l’ensemble des clichés vous seront remis avant votre départ. Votre médecin prescripteur recevra le compte-rendu.

 

Si vous êtes diabétique, il est préférable d’arrêter le metformine pendant 48 heures après l'examen.

si vous avez reçu un produit de contraste, il est recommandé de continuer à boire beaucoup d’eau dans les 48 heures suivant votre examen, pour faciliter l’élimination du produit.

 

 

Rédaction : La santé surtout ! pour l'hôpital Foch, en collaboration avec les Docteurs François Mellot et Fabrice Staub
Sources : Société française de radiologie & Fédération française de cardiologie