Rechercher

L'électromyogramme

 

L’électromyogramme (EMG) est un examen médical diagnostique, permettant de connaître l’état, la qualité et le fonctionnement des nerfs et des muscles en rapport avec les symptômes et/ou anomalies constatées.

 

Il est ainsi indiqué pour rechercher une atteinte globale des nerfs (neuropathie, polyneuropathie) ou de la jonction neuro-musculaire (myasthénie), ou encore dans le cas de pathologies localisées au niveau des troncs nerveux (canal carpien, nerf ulnaire au coude, nerf sciatique poplité externe au genou, diaphragme) et des racines nerveuses (névralgie cervico-brachiale, cruralgie, sciatique).

 

L’EMG est pratiqué en salle d’examen, à l’hôpital Foch par un neurologue. Cet examen invasif, pouvant être désagréable, est le plus souvent bien supporté.

Bien s’y préparer

 

L’électromyogramme est un examen rapide qui ne demande aucune préparation particulière, à l’exception de celle de ne pas mettre de crème ou de lotion sur la peau ce jour-là.

 

Pour les messieurs, si vous passez un EMG de la face, il est nécessaire d’être rasé. Le jour de l’examen, il convient d’apporter l’ordonnance de votre médecin, les comptes rendus des examens d’imagerie en rapport avec vos symptômes et, le cas échéant, de vos EMG précédents.

pour s’assurer de l’absence de contre-indication, il est également nécessaire d’apporter les ordonnances de vos traitements habituels.

 

L’examen

 

L’électromyogramme se déroule en 4 étapes. Sa durée, entre 30 et 45 minutes, dépend du nombre de muscles à examiner.
La consultation démarre par un interrogatoire sur votre état de santé et les symptômes motivant l’examen.
Le neurologue effectue ensuite un examen clinique qui consiste à chercher la présence des réflexes ostéo tendineux, l’évaluation de la sensibilité et de la force motrice.

 

Puis, vous serez installé assis ou allongé suivant le territoire à explorer. À l’aide d’électrodes, les nerfs sont stimulés sur leur trajet par des chocs électriques brefs et de faible intensité. L’on mesure ainsi la vitesse de conduction des nerfs.

 

Enfin, le neurologue examine la qualité des muscles au repos et lors d’un effort (on vous demandera de contracter le muscle en question de façon plus ou moins intense). La mesure est enregistrée au moyen d’une électrode en forme d’aiguille très fine. Les plus sensibles pourront ressentir une gêne restant néanmoins supportable.

des picotements, une rougeur ou un hématome peuvent apparaître aux points de piqûres mais sont minimes et très passagers.

 

Après l’examen

 

En fin d’examen, le neurologue vous donnera un premier aperçu des résultats obtenus, mais il devra conduire a posteriori une analyse plus détaillée. Le compte-rendu final sera envoyé à votre médecin prescripteur.

vous pourrez reprendre vos activités habituelles immédiatement après l’électromyogramme.

 

Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à contacter le service au 01 46 25 23 93

 

Rédaction : La santé surtout ! pour l'hôpital Foch, en collaboration avec le Dr Camille Decrocq, neurologue.