Publié le 11 juin 2020

L’Hôpital Foch est un hôpi­tal uni­ver­si­taire avec une voca­tion de recherche et d’enseignement. En rai­son de la pandémie du Covid-19, de nom­breuses recherch­es ont été ini­tiées au sein des ser­vices :

Étude sur don­nées con­cer­nant l’évaluation de l’administration du Tocilizum­ab en com­pas­sion­nel chez des patients atteints de la forme sévère de la mal­adie COVID (Dr Felix Ack­er­mann, chef du ser­vice de médecine interne).

Covid-19 : Une expéri­ence prélim­i­naire française promet­teuse avec le Tocilizum­ab, vers un traite­ment pour réduire le recours à la réan­i­ma­tion ?

Le Tocilizum­ab, un traite­ment immuno-mod­u­la­teur util­isé en rhu­ma­tolo­gie per­me­t­trait de frein­er l’emballement du sys­tème immu­ni­taire à l’origine de détresse res­pi­ra­toire aiguë et ain­si réduire le recours à la réan­i­ma­tion.

Étude sur « Les trou­bles de l’odorat et du goût chez les patients infec­tés par le Covid-19 », (Pr Stephane Hans, chef de ser­vice ORL) :

Le Pr Hans et le Dr Lechien ont con­tribué à l’étude prélim­i­naire européenne qui a con­clu que l’anosmie (perte de l’odorat) et l’agueusie (perte de goût) étaient deux symp­tômes de la Covid-19. Cette recherche a don­né lieu à 4 pub­li­ca­tions, dont la pub­li­ca­tion prin­ci­pale est parue dans le « Jour­nal of Inter­nal Med­i­cine ».

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/joim.13089

Étude COVIDEP :

Les embolies pul­monaires con­stituent l’une des formes graves de la patholo­gie Covid-19, les patients présen­tant des symp­tômes très dif­férents de ceux habituelle­ment ren­con­trés. L’étude COVIDEP a pour objec­tif d’évaluer le risque d’embolie, par la réal­i­sa­tion d’angioscanner aux patients sus­pec­tés de la mal­adie COVID et par la recherche de l’origine de l’embolie par des analy­ses des fac­teurs de la coag­u­la­tion et de la fib­ri­nol­yse.

Études sur la Chloro­quine :

L’article inti­t­ulé “Chloro­quine inhibits the release of inflam­ma­to­ry cytokines by human lung explants” a fait l’objet d’une pub­li­ca­tion sur le site du jour­nal  «  Clin­i­cal Infec­tious Dis­eases ».

Ce tra­vail asso­cie la pneu­molo­gie et la chirurgie tho­racique de l’Hôpital Foch avec pour auteurs :  Grassin-Delyle S, Sal­va­tor H, Brol­lo M, Catherinot E, Sage E,  Coud­erc LJ, Naline E, Dev­il­li­er P

Ce traite­ment pour­rait lim­iter le développe­ment de la réac­tion inflam­ma­toire aiguë impliquée dans les pneu­monies sévères du Covid-19.

https://academic.oup.com/cid/advance-article-abstract/doi/10.1093/cid/ciaa546/5831983

Une autre étude, réal­isée par l’équipe de Médecine interne de Foch, en col­lab­o­ra­tion avec l’hôpital Hen­ri Mon­dor, a mon­tré que la chloro­quine n’avait pas d’effet sur les patients atteints de formes sévères de la mal­adie COVID. Cette étude a été pub­liée dans le «  British Med­ical Jour­nal ».

“No evi­dence of clin­i­cal effi­ca­cy of hydrox­y­chloro­quine in patients hos­pi­tal­ized for COVID-19 infec­tion with oxy­gen require­ment: results of a study using rou­tine­ly col­lect­ed data to emu­late a tar­get tri­al”.

Étude CTScanCovid19 :

L’objectif de cette étude est d’apporter des élé­ments com­plé­men­taires à par­tir d’un scan­ner tho­racique réal­isé en urgence sur des patients sus­pec­tés d’infection par le virus du Covid-19.

L’étude “COVID-19: before stop­ping spe­cif­ic infec­tion pre­ven­tion and con­trol mea­sures, be sure to exclude the diag­no­sis” a été pub­lié dans “The Jour­nal of Hos­pi­tal Infec­tion”.

M‑C. Ballester, M. Lecu­ru, A. Ver­rat, E. Imhaus, F. Mel­lot, F. Karny­cheff, M. Vasse, C. Cerf, and P. Lesprita.

L’étude « COVID-19 in lung-trans­plant­ed and cys­tic fibro­sis patients : Be care­ful” a été pub­liée dans le “Jour­nal of Cys­tic Fibro­sis”.

E. Far­four, C. Picard, L. Beau­mont, P. Lesprit, M‑C. Ballester, F. Ack­er­mann, R. Gal­liot, S. Col­in de Verdiere, C. Cerf, M. Vasse.

Retour haut de page