Ouverture du Centre de Santé — Foch La Défense

L’Hôpital Foch (Suresnes) ouvre un tout nou­veau cen­tre de san­té mul­ti­dis­ci­plinaire au cœur du quarti­er d’affaires et de vie de La Défense.

Ouvert à tous de 8h à 20h, ce cen­tre de san­té Foch-la Défense dis­pense des soins de pre­mier recours répon­dant aux besoins et attentes des patients.

Ce cen­tre de san­té Foch-La Défense pro­pose une large offre de soins avec une activ­ité de médecine générale, une activ­ité éten­due de médecine spé­cial­isée et des soins non programmés.

Pour les con­sul­ta­tions spé­cial­isées, les patients sont pris en charge par les médecins de l’Hôpital Foch, haute­ment qual­i­fiés et tous recon­nus dans leur domaine.

La prise de ren­dez-vous s’ef­fectue directe­ment sur le site ou via Doc­tolib ⬇️
Cen­tre de San­té — Foch La Défense

À l’oc­ca­sion du LOL Project du 6 mai, la mosaïque de pho­tos a été instal­lée dans le hall prin­ci­pal de l’hôpi­tal, où vous pour­rez retrou­ver les sourires des soignants.

L’Hôpi­tal Foch tient à remerci­er l’en­tre­prise Septodont d’avoir per­mis de réalis­er ce moment de détente et de diver­tisse­ment ain­si que le pho­tographe David Ken et toute son équipe.

Depuis de nom­breuses années, le ser­vice de médecine interne donne ren­dez-vous à tous les médecins général­istes de l’ouest parisien les 2èmes et 4èmes ven­dredis de chaque mois de 8h à 9h30 pour les ren­con­tres médi­cales MédiFoch.

Ces réu­nions bimen­su­elles sont une occa­sion d’échanges et de dis­cus­sions entre pro­fes­sion­nels de santé.

Un ser­vice pour accom­pa­g­n­er le médecin général­iste dans sa pra­tique quotidienne !

Les topos assurés lors de ces réu­nions abor­dent de manière très pra­tique des thèmes de médecine générale : cas clin­iques, con­duites à tenir, con­seils, … sur les patholo­gies pris­es en charge en ville.

Ani­més par les spé­cial­istes de l’Hôpital Foch, ces ren­con­tres sont des moments d’échanges priv­ilégiés et indis­pens­ables entre la médecine de ville et hospitalière.

Des échanges con­crets et pra­tiques en présentiel

Réal­isé dans les locaux de l’hôpital Foch depuis son lance­ment, Méd­i­Foch per­met aux médecins de ville et de l’hôpital de se retrou­ver en face-face régulière­ment et partager leurs expéri­ences et expertises.

Pour s’adapter aux con­traintes pro­fes­sion­nelles, les réu­nions se déroulent de 8h00 à 9h30 avant les con­sul­ta­tions ou les vis­ites à domicile.

Un pro­gramme de qual­ité, var­ié et au plus proche de l’actualité

Cette année, venez com­pléter vos con­nais­sances et échang­er sur des thèmes d’actualité comme le Mon­key Pox, le Covid Long, la prise en charge du sujet âgé…

Décou­vrez le pro­gramme de l’année uni­ver­si­taire 2022–2023 en cli­quant ici

Une inscrip­tion gra­tu­ite et simple

La par­tic­i­pa­tion à ces ses­sions pra­tiques est gra­tu­ite, il suf­fit de s’inscrire pour toute l’année auprès du ser­vice de médecine Interne en écrivant à l’adresse suiv­ante : ml.renaud@hopital-foch.com

Les ser­vices de médecine physique et réadap­ta­tion (MPR), de neu­rochirurgie, de neu­ro­ra­di­olo­gie inter­ven­tion­nelle, et d’anesthésie de l’Hôpital Foch vous con­vient à la réu­nion de présen­ta­tion de leur fil­ière « Rachis Aigu » pour les patients présen­tant des douleurs aigües du rachis, le jeu­di 13 octo­bre 2022 de 20h00 à 21h00, à l’am­phithéâtre Cheva­lier, Hôpi­tal Foch.

Pro­gramme de la réu­nion :

20h00 : Accueil des par­tic­i­pants et présen­ta­tion des équipes 
20h05 : Présen­ta­tion de la fil­ière rachis aigu
20h10 : La lom­bal­gie aigüe, par les ser­vices de médecine physique et réadap­ta­tion (MPR), de neu­rochirurgie, de neu­ro­ra­di­olo­gie inter­ven­tion­nelle, et d’anesthésie
20h30 : Échanges et dis­cus­sions avec les par­tic­i­pants : cas clin­iques, ques­tions, prob­lèmes ren­con­trés dans leur pra­tique quo­ti­di­enne.
21h00 : Conclusion

Soirée de présen­ta­tion de la fil­ière rachis Aigu
Jeu­di 13 Octo­bre 2022
20h00 — 21h00
Amphithéâtre Cheva­lier (Hôpi­tal Foch, 40 rue Worth, 92150 Suresnes)

Omnidoc est une inter­face approu­vée par la HAS qui per­met d’obtenir rapi­de­ment une télé-exper­tise par un médecin spé­cial­iste de l’Hôpital Foch tout en respec­tant les règles de pro­tec­tion de don­nées médi­cales de san­té. Cette inter­face se présente sous la forme d’un site inter­net ou d’une appli­ca­tion à télécharg­er sur son smart­phone. A ce jour, des deman­des d’avis spé­cial­isé peu­vent y être for­mulées pour les patholo­gies post-COVID, pour les patients posant un prob­lème psy­chi­a­trique, ou encore néphrologique.

Le Pro­fesseur Alexan­dre Her­tig, chef de ser­vice de néphrolo­gie à l’Hôpital Foch nous fait le point sur l’intérêt d’Omnidoc en néphrologie.

Pr Alexan­dre Her­tig, com­ment fonc­tionne Omnidoc ?

Omnidoc est une inter­face ouverte à tout pro­fes­sion­nel de san­té. Pour se con­necter, il lui suf­fit de s’inscrire (gra­tu­ite­ment) à l’aide de sa carte CPS sur le site www.omnidoc.fr ou sur l’appli Omnidoc cor­re­spon­dante, télécharge­able sur smart­phone. Une fois son compte créé, le médecin général­iste peut alors béné­fici­er d’un avis spé­cial­isé sur un cas par­ti­c­uli­er, ou de recom­man­da­tions, par un spé­cial­iste de l’Hôpital Foch. Il suf­fit pour cela de créer une demande de télé-exper­tise pour un patient don­né (iden­ti­fié par sa carte vitale) en téléver­sant si besoin les élé­ments médi­caux du dossier jugés utiles.

Cet acte de télé-exper­tise est validé par la HAS, et le temps passé par les deux par­ties est val­orisé, à hau­teur de 10 euros pour le général­iste et 20 euros pour l’hôpital où exerce le spécialiste.

Quelles patholo­gies en néphrolo­gie peu­vent relever d’une télé-exper­tise et quelles sont les modal­ités pour faire une demande ?

Les médecins général­istes peu­vent sol­liciter notre avis pour toute anom­alie rénale pour laque­lle ils se posent des ques­tions : insuff­i­sance rénale (com­prise ou pas), trou­ble hydro-élec­troly­tique, hyper­ten­sion réfrac­taire, etc. Pour cela, il leur suf­fit de nous écrire via Omnidoc en explic­i­tant briève­ment les points sen­si­bles du dossier, et la ques­tion en sus­pens. La demande peut porter sur un diag­nos­tic ou sur un traite­ment. Si une con­sul­ta­tion du patient avec le spé­cial­iste est jugée néces­saire elle sera organ­isée dans la foulée.

Faut-il oblig­a­toire­ment scan­ner et télécharg­er les résul­tats d’examens et explo­rations complémentaires ?

Dans les cas de mal­adie rénale, il n’est pas tou­jours néces­saire de join­dre tous les élé­ments, un descrip­tif des prin­ci­paux élé­ments utiles peut suf­fire (comme par exem­ple les résul­tats biologiques essen­tiels au raison­nement : créa­tin­inémie et analyse sur un échan­til­lon uri­naire du ratio protéinurie/créatininurie et de l’ECBU). Le dia­logue qui s’ensuit sur Omnidoc est une dis­cus­sion (un tchat, en quelque sorte) qui per­met en quelques échanges de résoudre le prob­lème posé.

Les deman­des faites sur Omnidoc et les échanges qui suiv­ent entre les médecins ont voca­tion à accélér­er la réso­lu­tion du prob­lème auquel le général­iste est confronté.

Quel est le délai d’obtention d’une réponse sur Omnidoc ?

Pour une bonne prise en charge des patients, il est impor­tant que les délais de réponse soient courts. C’est pourquoi, nous ren­dons le plus sou­vent un avis en moins de 48h.

Pourquoi Omnidoc est-il un out­il utile au médecin généraliste ?

Obtenir un ren­dez-vous rapi­de­ment avec un néphro­logue n’est pas tou­jours facile. Or, pour un patient en insuff­i­sance rénale par exem­ple, il est impor­tant d’intervenir au stade le plus pré­coce pos­si­ble, c’est-à-dire avant l’installation d’une com­pli­ca­tion ou même une urgence. Une télé-exper­tise, via Omnidoc, peut ain­si aider le général­iste, soit en le con­for­t­ant dans sa prise en charge, soit en per­me­t­tant l’organisation d’un par­cours de soin coopératif.

Pour plus d’informations sur Omnidoc Hôpi­tal Foch

Pour votre infor­ma­tion, le port du masque reste oblig­a­toire au sein de l’établissement.

port du masque

Pour infor­ma­tion, le ser­vice de stom­a­tolo­gie sera fer­mé du 01 août au 29 août à 12h.

Le secré­tari­at sera toute­fois joignable du 01/08 au 05/08 et du 22/08 au 29/08.

Pour faciliter le suivi en ville des patients pris en charge par les ser­vices hos­pi­tal­iers, l’Hôpital Foch s’est doté depuis quelques années d’un sys­tème d’envoi automa­tique, via la société LIFEN, des comptes-ren­dus (CR) d’hospitalisation et de con­sul­ta­tion directe­ment sur les mes­sageries sécurisées des médecins traitants.

Pour des raisons de com­pat­i­bil­ité de logi­ciels, le ser­vice d’imagerie ne pou­vait pas béné­fici­er de ces envois élec­tron­iques indis­pens­ables à la bonne coor­di­na­tion entre pro­fes­sion­nels de san­té. Les patients repar­tent avec des codes d’accès à une plate­forme de mise à dis­po­si­tion sécurisée des CR de leurs examens.

Depuis plusieurs mois, le ser­vice d’imagerie et la Direc­tion des Sys­tèmes d’Information (DSI) de l’Hôpital Foch ont tra­vail­lé de con­cert pour apporter une solu­tion et répon­dre ain­si à la demande des médecins traitants.

Ces 2 ser­vices ont aujourd’hui le plaisir de vous informer qu’à par­tir du mois de sep­tem­bre 2022, les CR d’imagerie des patients externes seront aus­si adressés directe­ment via LIFEN sur les mes­sageries Mssan­té et Apicrypt des médecins trai­tants ren­seignés lors de l’admission ou l’accueil admin­is­tratif du patient.

« C’est une demande très anci­enne des médecins de ville que nous sommes heureux de pou­voir enfin hon­or­er grâce à la solu­tion tech­nique mise en place par le ser­vice infor­ma­tique » explique le Dr François Mel­lot, chef de ser­vice d’Imagerie de l’Hôpital Foch.

La coor­di­na­tion et la coopéra­tion entre pro­fes­sion­nels de san­té hos­pi­tal­iers et de ville sont essen­tielles pour flu­id­i­fi­er et faciliter les par­cours de patients et per­me­t­tre une prise en charge optimale.

Et pour des mal­adies com­plex­es néces­si­tant l’intervention de plusieurs exper­tis­es, il est impor­tant de con­naître le rôle de cha­cun et de savoir quand, pourquoi et com­ment pass­er le relais.

Con­scient que le par­cours de soin peut être facil­ité par la com­mu­ni­ca­tion entre les dif­férents inter­venants, l’Hôpital Foch a souhaité don­ner la parole à la ville et l’hôpital ensem­ble pour mieux coor­don­ner le rôle de chacun.

À tra­vers une nou­velle série de pod­casts sur le thème « Regards croisés » ani­més par la jour­nal­iste san­té Jessy­ca Falour, les pro­fes­sion­nels partageront leurs savoirs et exper­tis­es par patholo­gie, échang­eront sur leurs pra­tiques et ren­forceront ain­si le lien entre la ville et l’hôpital indis­pens­able pour affron­ter la crise san­i­taire actuelle. 

L’essentiel de l’expertise ville-hôpi­tal en 15 minutes

D’une durée de 15 min, ces pod­casts pour­ront être facile­ment écoutés à tout moment dans le cab­i­net médi­cal ou pen­dant un déplace­ment entre 2 vis­ites à domicile.

Pre­mier épisode : prise en charge de l’asthme

Dans ce pre­mier épisode, le doc­teur Vin­cent Tara­zona, médecin général­iste à Suresnes et le Doc­teur Colas Tchérakian, pneu­mo­logue à l’Hôpital Foch parta­gent avec nous leur rôle et leur vision de la prise en charge d’un patient souf­frant de cette maladie.

À vos écouteurs…

Si vous souhaitez par­ticiper à un prochain épisode de « Regards croisés » ou sug­gér­er un thème, n’hésitez pas à écrire à Flo­rence van Steen­brug­ghe : f.van-steenbrugghe@hopital-foch.com