Publié le 21 juin 2019

La construction d’une Communauté Professionnelle Territoriale de Santé (CPTS) à Suresnes.

Le cen­tre Munic­i­pal de San­té, la Mai­son de San­té Pluripro­fes­sion­nelle des chênes et l’Hôpital Foch se sont regroupés pour tra­vailler ensem­ble sur un pro­jet de CPTS sur le ter­ri­toire de Suresnes.

Doc­teur Juli­ette PINOT médecin général­iste instal­lée en libéral à Suresnes, et Mme Clé­mence CORNIER chef de Ser­vice Offre de Soins de 1er Recours au CMM (Cen­tre Médi­cal Munic­i­pal) :

1- Pouvez-vous donner votre définition d’une CPTS ?

Dr Pinot :

Je don­nerai comme déf­i­ni­tion celle du lég­is­la­teur (loi de jan­vi­er 2016 de mod­erni­sa­tion du sys­tème de san­té) :

«Les CPTS regroupent les pro­fes­sion­nels d’un même ter­ri­toire qui souhait­ent s’organiser — à leur ini­tia­tive — autour d’un pro­jet de san­té pour répon­dre à des prob­lé­ma­tiques com­munes : organ­i­sa­tion des soins non pro­gram­més, coor­di­na­tion ville-hôpi­tal, attrac­tiv­ité médi­cale du ter­ri­toire, coopéra­tion entre médecins et infir­miers pour le main­tien à domi­cile…» (Source : Min­istère des Sol­i­dar­ités et de la san­té).

Clé­mence Cornier :

Une CPTS est un regroupe­ment de pro­fes­sion­nels de san­té, san­té au sens de l’OMS : « état de com­plet bien-être physique, men­tal et social, qui ne con­siste pas seule­ment en l’ab­sence de mal­adies ou d’in­fir­mité. » Cela con­cerne donc  les secteurs de soin, du médi­co-social, du social et la coor­di­na­tion de tous autour du par­cours patient.

L’objectif est de réfléchir ensem­ble aux prob­lé­ma­tiques de ter­rains que ren­con­trent les pro­fes­sion­nels et les usagers et de réfléchir ensem­ble à des actions visant à amélior­er le par­cours de san­té d’un patient, la qual­ité de prise en charge, à val­oris­er le tra­vail et l’implication des pro­fes­sion­nels.

Ce n’est pas une Insti­tu­tion qui se rajoute à d’autres déjà exis­tantes, c’est une Com­mu­nauté com­posée de pro­fes­sion­nels et usagers, au ser­vice de ces mêmes pro­fes­sion­nels et usagers.

2- Que va-t-elle apporter aux professionnels de santé et aux patients de la ville de Suresnes ?

Dr Pinot :

Les patients doivent être au cœur de la CPTS. La moti­va­tion pre­mière pour sa créa­tion est d’améliorer la qual­ité de leur prise en charge que ce soit dans la préven­tion, le diag­nos­tic, le suivi, la con­ti­nu­ité ou l’accessibilité aux soins.

Pour les pro­fes­sion­nels de san­té, la CPTS per­me­t­tra de faciliter leur exer­ci­ce, d’encourager la dynamique pluri-pro­fes­sion­nelle et de dis­pos­er d’une coor­di­na­tion organ­isée.

La prise en charge de patients vieil­lis­sants et présen­tant un nom­bre crois­sant de mal­adies chroniques est un défi pour les soins ambu­la­toire, les CPTS doivent per­me­t­tre d’améliorer l’organisation des soins ambu­la­toires pour relever ce défi.

Clé­mence Cornier :

Pour les pro­fes­sion­nels c’est la pos­si­bil­ité de tra­vailler en col­lec­tif sur leurs prob­lé­ma­tiques pro­pres. L’ARS laisse les ter­ri­toires assez libres des actions à entre­pren­dre afin de s’adapter au mieux aux besoins des pro­fes­sion­nels et des patients.

C’est égale­ment l’occasion de val­oris­er le temps passé, en dehors des con­sul­ta­tions, à la prise en charge du patient, à la coor­di­na­tion, …..

Pour le patient cela est gage d’une qual­ité accrue de la prise en charge tout au long du par­cours et de l’orientation.

3- Quels seront les thématiques traitées ?

Les thé­ma­tiques doivent répon­dre aux prob­lé­ma­tiques ren­con­trées par les pro­fes­sion­nels de san­té exerçant sur le ter­ri­toire, elles doivent donc être définies par ces pro­fes­sion­nels.

A ce stade du pro­jet, il est trop tôt pour don­ner les thé­ma­tiques traitées mais elles devront s’inscrire dans les 4 com­pé­tences « socles » ou les 2 com­pé­tences « com­plé­men­taires » qui définis­sent les CPTS :

4 com­pé­tences « socles » :

  • Faciliter l’accès à un médecin trai­tant
  • Organ­i­sa­tion et gra­da­tion des soins non pro­gram­més
  • Coor­don­ner les par­cours de soins (exem­ple : mal­adies chroniques, géri­a­trie, psy­chi­a­trie) en fonc­tion des besoins spé­ci­fiques du ter­ri­toire
  • Préven­tion

2 com­pé­tences « com­plé­men­taires » :

  • Démarche qual­ité
  • Accom­pa­g­ne­ment des pro­fes­sion­nels de san­té entre eux (instal­la­tion, accueil des sta­giaires)

4- Quels seront les prochaines étapes ?  Qui contacter si un professionnel de santé souhaite intégrer la CPTS de Suresnes ?

Nous nous sommes retrou­vés, le Cen­tre Médi­cal Munic­i­pal, La Mai­son de San­té Pluripro­fes­sion­nelle et l’Hôpital Foch, sur cette ques­tion de la CPTS et sur l’intérêt d’une telle struc­tura­tion.

A présent, il est fon­da­men­tal d’en par­ler avec les pro­fes­sion­nels afin de réfléchir ensem­ble aux thé­ma­tiques qui nous sont com­munes et qui nous por­tent dans l’exercice de cha­cun au ser­vice de la pop­u­la­tion.

Nous avons réal­isé 2 réu­nions, au mois de juin, d’information/de tra­vail autour du pro­jet de CPTS où les pro­fes­sion­nels de san­té du ter­ri­toire ont été con­vié. Ces réu­nions ont été organ­isées par la ville de Suresnes, l’hôpital Foch et la Mai­son de San­té Pluripro­fes­sion­nelle des Chênes.

Au total 60 pro­fes­sion­nels étaient présents à ces réu­nions.

Des prob­lé­ma­tiques actuelles ont été iden­ti­fiées et per­me­t­tent ain­si de dégager des pistes de tra­vail et des exem­ples con­crets de ce que doit apporter la CPTS à ses mem­bres :

Faciliter l’accès aux pro­fes­sion­nels de san­té (annu­aires, out­ils de coor­di­na­tion, coor­di­na­tion des vis­ites à domi­cile pour les per­son­nes por­teuses de hand­i­cap et les per­son­nes âgées…)

  • Organ­i­sa­tion et gra­da­tion des soins non pro­gram­més (infor­ma­tion sur les gardes, créa­tion de relais entre les pro­fes­sion­nels, liens avec la mai­son médi­cale de garde…)
  • Coor­don­ner les par­cours de soins sur les par­cours spé­ci­fiques : géri­a­trie, psy­chi­a­trie…
  • Préven­tion (inter­ven­tion sur des lieux stratégiques, sur des pro­to­coles com­muns et cam­pagnes par­ti­c­ulières…)

Ces axes seront appro­fondis et com­plétés lors des réflex­ions qui seront menées avec  les pro­fes­sion­nels pour éla­bor­er le pro­jet de san­té de la CPTS.

Nous atten­dons bien enten­du la mobil­i­sa­tion d’un max­i­mum de pro­fes­sion­nels au sein de la CPTS. Pour ceux qui sont intéressés pour nous aider dans la  réflex­ion, voici les per­son­nes à con­tac­ter :

Retour haut de page