Publié le 14 février 2020

Le diag­nos­tic des anévrismes devient de plus en plus fréquent. Très sou­vent, nous décou­vrons les anévrismes de façon for­tu­ite. C’est après le diag­nos­tic d’un anévrisme que se pose la vraie ques­tion : Quel est le risque d’être por­teur d’un anévrisme cérébral ?

Pour mémoire, rap­pelons ce qu’est un anévrisme cérébral.

Il s’agit de dilata­tions sac­ci­formes des artères qui irriguent le cerveau et qui peu­vent se rompre en cau­sant une hémor­ragie cérébrale, avec des con­séquences vari­ables en fonc­tion du type de saigne­ment.

Les out­ils diag­nos­tiques d’im­agerie cérébrale et neu­rovas­cu­laire com­plè­tent les don­nées clin­iques et per­me­t­tent d’obtenir les infor­ma­tions les plus pré­cis­es et fiables pour la com­préhen­sion de la patholo­gie dans la plu­part des cas.

Les voici :

- IRM

- Scan­ner

- Artéri­ogra­phie cérébrale.

Les straté­gies thérapeu­tiques sont dis­cutées au cas par cas, lors des réu­nions de staff mul­ti­dis­ci­plinaires neu­rovas­cu­laires, au sein desquelles nous inté­grons les infor­ma­tions rel­a­tives aux anévrismes et aux patients.

Le staff peut pos­er une indi­ca­tion pour :

- un traite­ment pro­phy­lac­tique

OU 

- une indi­ca­tion à sur­veiller l’anévrisme.

Aujour­d’hui, la microchirurgie et les nou­veautés tech­nologiques dans le domaine de la Neu­ro­ra­di­olo­gie Inter­ven­tion­nelle nous per­me­t­tent de pro­pos­er des solu­tions thérapeu­tiques adap­tées à chaque cas, selon des indi­ca­tions dis­cutées col­lé­giale­ment.

En out­re, il faut con­sid­ér­er que la décou­verte d’un anévrisme a aus­si un impact sur l’aspect psy­chologique du patient et, dans la majorité des cas, boule­verse l’ex­is­tence du patient. Le rap­port entretenu par les médecins avec le patient por­teur d’un anévrisme cérébral joue un rôle majeur dans la prise en charge de ce type de mal­for­ma­tion vas­cu­laire. En par­ti­c­uli­er, le suivi post-procé­dure ou la sur­veil­lance des anévrismes néces­site d’une syn­ergie entre les médecins trai­tants et les médecins spé­cial­istes pour ce qui con­cerne la ges­tion des médica­ments asso­ciés et les aspects clin­iques.

Retour haut de page