LA CÉSARIENNE

QU’EST-CE QUE C’EST ?

La césarienne permet l’accouchement par une incision de l’abdomen et de l’utérus, lorsque les conditions, chez la mère ou chez l’enfant, ne sont pas favorables à un accouchement par les voies naturelles.
Les césariennes peuvent être programmées, ou décidées en cours de travail. Elles se pratiquent au bloc opératoire, ou en salle de naissance.

 

En cas de césarienne, la maternité de l’Hôpital Foch dispose d’une salle spécialement aménagée en salle de naissance afin de réaliser des interventions rapidement.

 

La présence du père est possible en salle de césarienne pour les césariennes programmées réalisées sous anesthésie péridurale, sous réserve de l’accord des médecins responsables. La salle de réveil se situe au même niveau que la salle de césarienne, afin que la maman et le bébé soient réunis.

 

LE DEROULEMENT DE L’OPERATION

Avant l’opération, il est impératif d’informer le médecin des antécédents (personnels et familiaux) et des traitements suivis. L’intervention est réalisée le plus souvent sous anesthésie locorégionale. (péridurale ou rachianesthésie)
Cependant, une anesthésie générale est parfois nécessaire. Elle est déterminée selon l’état de la maman, et elle dépend des décisions du chirurgien et de l’anesthésiste.

L’ouverture de l’abdomen se fait par une incision horizontale le plus souvent. Parfois, une incision verticale est préférable du fait des antécédents ou de circonstances particulières. L’ouverture de l’utérus permet d’extraire l’enfant qui est confié à la sage-femme ou au pédiatre. Les parois de l’utérus et de l’abdomen sont ensuite suturées.

La durée d’hospitalisation est de 4 jours (à compter du lendemain de la naissance). Un séjour plus bref peut être envisagé avec une hospitalisation à domicile.

Que se passe-t-il après une césarienne ?

Les suites d’une césarienne et la durée d’hospitalisation sont un peu plus longues que celles d’un accouchement par les voies naturelles. En revanche, il est tout à fait possible d’allaiter et s’occuper de son bébé comme après un accouchement normal.

La césarienne n’empêche pas d’avoir d’autres grossesses ultérieurement. En dehors de certains cas, un accouchement par les voies naturelles peut être envisagé pour les grossesses suivantes.
Dans les suites de l’intervention, les premières 24 heures sont souvent douloureuses et nécessitent de suivre un traitement avec des antalgiques puissants.